La Nuit transfigurée : essai sur l'imaginaire de la nuit dans le Cycle du Lancelot-Graal

par Anne-Gabrièle Brunet-Canabady-Rochelle

Thèse de doctorat en Littérature médiévale

Sous la direction de Armand Strubel.

Soutenue en 2009

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    En accord avec les données de l’anthropologie classique, des mythes indo-européens, des légendes celtiques et de la théologie chrétienne, la Nuit et ses corollaires, l’obscurité ou les lumières naturelles ou artificielles, sont une clé pour comprendre certains aspects majeurs du vaste ensemble constitué par le Cycle du Lancelot-Graal. Contrairement aux apparences, et même si elle est en général redoutée et redoutable, la nuit est un espace temporel où se déroulent des scènes centrales, bien connues, comme les apparitions du Graal et où les personnages peuvent s’abandonner aux rêves, à la méditation, à l’amour et réaliser certaines prouesses propres aux temps nocturnes. Les aspects négatifs de la nuit s’effacent et sont confisqués par l’obscurité qui règne sur des lieux ténébreux connotant l’enfer (prisons, châteaux enchantés, cimetières, tombes) ou sur des situations merveilleuses (personnages « enferrés », suppliciés) qui posent aux chevaliers des défis, autant d’étapes pour leur élection à de plus hauts exploits. S’aidant du relevé méthodique d’un vocabulaire très riche et nuancé de la nuit et des moments crépusculaires, l’étude explore l’ensemble de ces scènes nocturnes ou obscures et aboutit aux espaces apaisés d’une nuit romanesque, transfigurée à la fois par la magie du Graal et par celle de l’écriture.

  • Titre traduit

    Night transformed : essay on the imaginary world of night in the Lancelot-Grail cycle


  • Résumé

    Consistent with the traditional elements of classical anthropology, as well as those of Indo-european myths, Celtic legends and Christian theology, night and its corollaries – obscurity, natural or artificial light – are a key to understanding certain important aspects of the vast assemblage formed by the Lancelot-Grail cycle. Contrary to appearances, even though generally feared and frightening, night is a temporal space in which well known, key scenes are played out, scenes such as appearances of the Holy Grail or those where characters may give themselves over to dreams, meditation, love, or performing heroic feats appropriate to a nocturnal setting. The negative features of nighttime disappear, absorbed by the darkness which dominates shadowy places associated with the underworld (prisons, enchanted castles, cemeteries, tombs) or which dominates preternatural situations (characters bound in irons or tortured), all of which set challenges for the knights and represent so many steps in the process of their selection for even greater exploits. Through a methodical gathering of the extremely rich and nuanced vocabulary used in connection with nighttime and crepuscular moments, this study explores the full set of nocturnal or shadowy scenes and concludes with the tranquil space of a fictional night transformed by the magic of the Grail and by the act of writing.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (561 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 497-529. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2009.MON-60
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Bibliothèque Saint Charles.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : THM.2009.MON-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.