Les discours sportifs en proie aux nationalismes et à l'ethnicisation

par Arnaud Richard

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Claire Kramsch et de Paul Siblot.

Soutenue en 2009

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Ce travail a pour objet d’étudier les discours sportifs et leurs rapports avec la notion d’identité à partir d’un corpus médiatique réuni autour de deux événements : les derniers Jeux olympiques en France (Albertville 1992) et la dernière coupe du monde du XXe siècle (France 1998 et la victoire de l’équipe nationale). L’analyse est sémantique, syntaxique et argumentative puisque nous étudierons les phénomènes de constructions identitaires dans deux dimensions du discours, le niveau syntagmatique et le niveau dialogique. L’étude des productions de noms de sportifs, associées à leurs potentielles appartenances multiples (clubs, ville, nation, etc. ), révèle une forte application du schéma dialectique du Même et de l’Autre. Dans son "écriture", le sport est proche du genre aristotélicien de l’épidictique, mais ses glissements vers le délibératif sont fréquents dans les médias. La politique s’empare de plus en plus de ses spécificités (terminologiques, syntaxiques, prosodiques, etc. ). Nous mettrons en avant des problèmes de confusions entre des critères de catégorisations, en particulier : confusion entre ethnicité et nation. A l’issue de cette recherche, la nomination des sportifs nous fait apparaître combien les confusions identitaires existent, mais se jouent à seulement quelques détails du discours.

  • Titre traduit

    Sports discourses a prey to nationalisms and ethnicization


  • Résumé

    This present research aims at studying sport discourses and their links with the notion of identity by the act of naming in the discursive construction of a sportman or sportwomen referent. Two major events are considered, the last two big events organized in France : the olympic Games of Albertville 1992 and the soccer world Cup 1998 (won by the French national team). It is particularly focused on the national and ethnic dimensions. Nationality and ethnicity are strongly linked in the imaginery representations of our official grouping. This study is syntactic, semantic and argumentative by analyzing both at syntagmatic and dialogical levels. Sports writings are usually close to the Aristotelician genre of epideictic but they tend to be more and more deliberative with some interests from the politics. They borrow some of its elements (terminology, syntax, prosody, etc. ). Categorization is the link between the studies, confronting most of the time the dialectic of the Same and the Other by constent ingrouping ou outgrouping. This research leads to the conclusion that naming in sports discourses has a lot to tell about the confusions of identities but also about the complexity of social representations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (691 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 431-467. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2009.MON-55
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.