La guerre au "20 heures" : images de guerre / images de la guerre dans le journal télévisé (1954-1999)

par Guilhem Brouillet

Thèse de doctorat en Histoire militaire

Sous la direction de Frédéric Rousseau.

Soutenue en 2009

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Ce travail se situe à la confluence de l’histoire militaire et de l’histoire des médias. Il s’intéresse aux représentations en images des guerres de la région Euro-méditerranéenne, dans le journal télévisé français de « vingt heures », sur les chaînes du service public de l’audiovisuel depuis ses origines. Nous avons voulu montrer que la nature des images présentées dépend surtout de l’image que le journal télévisé veut donner d’une guerre. En d’autres termes notre hypothèse est que la pre��sentation de la guerre en images obéit à une vision ethnocentrée, particulièrement lorsqu’il s’agit de la violence de guerre. Au-delà, en axant notre réflexion sur la question du Pouvoir et de la télévision en France (BOURDON 1994), nous voulions établir que la guerre est un domaine « sensible » qui a pour conséquence l’alignement de la ligne éditoriale du journal télévisé sur celle du gouvernement, quelle que soit l’époque. Pour ce faire, l’analyse a porté sur trois études de cas : la guerre d’Algérie, la guerre du Golfe de 1991 et les guerres d’ex-Yougoslavie. L’analyse des sujets recueillis dans les bases de données de l’Institut national de l’audiovisuel (INA) valide notre hypothèse, particulièrement concernant l’armée française en opération. Des analyses comparatives complémentaires portant sur d’autres conflits mettent en évidence l’existence d’une fracture de l’information. De plus, la comparaison avec des journaux télévisés étrangers, en particuliers américains, révèle une spécificité française dans la façon de « montrer la guerre » mais aussi que la gestion médiatique d’une guerre reste un élément stratégique qui alimente la discussion à propos des limites de la démocratie.

  • Titre traduit

    War images / war representations in the French evening TV news (1954-1999)


  • Résumé

    This work is at the junction of the military history and of the media studies. It focuses on the visual representations of the wars in the Euro-Mediterranean area, on the French TV evening news, on the public broadcasting system since it was created. We wanted to show that the nature of the images presented depends mainly on the image that the newscasters want to give of a war. In other words our hypothesis is that the presentation of the war in images is driven by an ethnocentric vision, particularly regarding the violence of such wars. Beyond this idea, by centering our reflection on the question of Power and television in France, already largely studied by Jerome BOURDON (1994), we wanted to establish that the war is a “sensitive” field which consequently pushes the leading line of the TV news close to that of the government, whatever the time. The analysis was carried out through three case studies: the Algerian war for Independence (1954-1962), the Gulf war (1991) and the disintegration of Yugoslavia (1991-1995; 1999). The analysis of the reports selected in the databases of the National institute for audiovisual (INA) validate our hypothesis, particularly regarding the special treatment of the French Army in operation. Moreover, further comparative analyses of other conflicts highlighted the existence of a rupture in the information, in the same way that the comparison with the foreign TV news, particularly in the US, allowed us to record a French specificity in the way “of showing the war”, but also a similarity: war remains a “sensitive” matter. The media coverage of a war thus remains a strategic element which feeds the discussion on the limits of democracy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (710 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 660-690. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2009.MON-40
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.