La création lexicale en espagnol péninsulaire contemporain : étude néologique, typologie des procédés et réflexions

par Julie Makri

Thèse de doctorat en Études romanes. Linguistique espagnole

Sous la direction de Christian Camps.

Soutenue en 2009

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Cette thèse propose un tour d’horizon des divers procédés de création lexicale utilisés en espagnol péninsulaire contemporain. Afin de contribuer à l’enrichissement des connaissances en néologie lexicale, et après avoir précisé le cadre théorique particulier de ce domaine de recherche (basé en priorité sur l’opération de création, puis sur le résultat obtenu), l’auteur se propose d’analyser un vaste corpus hétérogène de près de 7800 néologismes, constituant ainsi une source riche d’informations essentielles sur lesquelles sont basés ses travaux. Par cette approche globale, l��auteur peut alors clairement délimiter le champ d’action de chacun des procédés de création lexicale mais également, grâce aux nombreuses illustrations, en étudier le fonctionnement. C’est ainsi qu’elle dégage cinq grandes familles de procédés en fonction des mécanismes mis en place par les locuteurs : la néologie morphosémantique, la néologie formelle, la néologie sémantique, la néologie syntaxique, et la néologie par emprunt, chacune contenant de nombreux procédés spécifiques de renouvellement lexical. L’auteur profite ensuite de ses découvertes pour approfondir certaines analyses sur le plan quantitatif et statistique, et déterminer ainsi plus précisément les caractéristiques du mouvement actuel de la langue : elle examine la productivité de certains éléments en construction, l’origine et le recours aux emprunts, la répartition des divers procédés, etc. , avant d’entrevoir l’évolution possible du lexique espagnol dans un futur à court et moyen terme.

  • Titre traduit

    Lexical creativity in contemporary peninsular Spanish : neological study, typology of the processes and discussions


  • Résumé

    This thesis suggests a survey of the different lexical creation processes used in contemporary peninsular Spanish. In order to contribute to the knowledge improvment in lexical neology, and after specifying the particular theoretical framework of this research field (priorly based on the creation process, and then on the obtained result), the author intends to analyse a vast and heterogeneous corpus of about 7,800 neologisms, that thus sets up a well-stocked basis of essential information on which her work is based. By this global approach, the author can therefore clearly define the scope of each of the lexical creation processes but also, thanks to the numerous exemplifications, she can study their mechanism. This is how she draws five main family of processes according to the mechanisms put in place by the speakers: morphosemantic neology, formal neology, semantic neology, syntactic neology, and loan neology, containing each one many specific processes of lexical renewal. Then the author takes advantage of her discoveries by going into some analysis in depth, both on a quantitative and statistical level, and by determining more precisely the characteristics of the current language movement: she has a close look at the productivity of some elements used in composition, at loans’ origin and resort, at the various processes’ distribution, etc. , before glimpsing the possible short and mid-term evolution of the Spanish lexicon.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (886, 186 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. [872]-886

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière. Service commun de la documentation. Bibliothèque Chevreul.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2009.MON-30

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.