D'un empire à l'autre, la gendarmerie maritime en France de 1804 à 1870 : approche administrative et organisationnelle

par Richard Moles

Thèse de doctorat en Histoire militaire et études de défense

Sous la direction de Jules Maurin.

Soutenue en 2009

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Jusqu’à présent, l’histoire de la Gendarmerie Maritime au XIXème siècle n’a jamais suscité d’intérêt majeur. Pourtant, cette arme particulière réorganisée puis créée sous la Révolution demeure toujours inconnue. Ce corps militaire très ancien, héritier des Prévôts de la Marine, mérite pourtant attention. Du 1er Empire jusqu’à la fin du Second Empire, la gendarmerie maritime évolue dans ses fonctions dominées par le maintien de l’ordre, l’exécution des lois au service de la Marine dans les ports et les arsenaux. Sous le règne de Napoléon Ier, il n’existe qu���un simple particularisme maritime qui distingue les gendarmes maritimes des autres gendarmes. Cette unité particulière est séparée, par un décret de lois, de la gendarmerie en 1830 pour être utilisée spécifiquement dans la Marine. En 1854 est promulgué un décret portant règlement sur le service de la gendarmerie maritime. Ce dispositif imposant comprend 60 articles qui visent les textes concernant l’inscription maritime, la pêche, la navigation, et bien entendu le code de justice pour l’armée de mer. Il traite de l’organisation du corps de la gendarmerie maritime, de son recrutement, de son statut, de la discipline de son personnel ainsi que de son service. Il consacre la totale indépendance de la Gendarmerie Maritime par rapport à la Gendarmerie Départementale de Napoléon III. Personnage familier dans les différents ports, le gendarme maritime est à la fois soldat, policier, détective, gardien à la solde du préfet maritime. Une approche administrative et organisationnelle s’impose pour mieux comprendre qui sont réellement ces gendarmes, de l’officier supérieur au simple gendarme. Enfin, les évènements historiques de ce XIXème siècle jouent un rôle capital dans la création et l’établissement de ce corps spécialisé qui suit l’évolution politique mais aussi industrielle et technique des arsenaux de la Marine française.


  • Résumé

    Until now, the history of the Coastguard, (la Gendarmerie Maritime), in the XIXth century has never aroused major interest. Nevertheless, this particular weapon reorganized then created under the Revolution always remains unknown. This very former military body, heir of the Provosts of Marine, deserves nevertheless. The 1st Empire till the end of the Second Empire, the coastguard evolves in its functions(offices) dominated by the maintenance of law and order, the execution of the laws in the service of Marine in harbours and arsenals. Under Napoleon Ier's reign, there is only a simple maritime sense of identity which distinguishes the maritime gendarmes of the other gendarmes. This particular unity is separated, by a decree of laws, the gendarmerie in 1830 to be specifically used in Marine. In 1854 is promulgated a decree concerning regulation the service of the coastguard. This impressive device includes 60 articles which aim at texts concerning the maritime registration(inscription), the peach(fishing), the navigation, and naturally the code of justice for the Navy. He deals as the organization of the body of the coastguard, as his recruitment, as his status, as the discipline of sound As well as of his service He dedicates the total independence of the Coastguard with regard to the Departmental Gendarmerie of Napoleon III. Familiar character in the various harbours, the maritime gendarme is at once, at the same time, a soldier, a policeman, a detective, a guard in the pay of the maritime prefect. An administrative and organizational approach is imperative(leads) to understand better who are really these gendarmes, of the officer superior to the simple gendarme. Finally, the historic events of this XIXth century play a major role in the creation and the establishment of this specialized body which Follows the political but also industrial and technical evolution of the dockyards of French navy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (483 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 195-205. Index.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2009.MON-16
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.