Émotion - Cognition - Vieillissement : Oubli Dirigé et Alexithymie

par Déborah Dressaire-Guibaud

Thèse de doctorat en Psychologie cognitive et expérimentale

Sous la direction de Denis Brouillet.

Soutenue en 2009

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Dans l’approche cognitive du vieillissement, l’émotion n’a que très rarement été prise en compte. Or, si l’on considère que l’émotion ne peut être étudiée sans considérer son rapport à la cognition, il devrait en être de même pour la cognition. Nous allons nous intéresser ici à l’inhibition de récupération, au travers du paradigme d’oubli dirigé (Bjork, 1989). Nous supposons que du fait d’un surinvestissement émotionnel, les âgés auront plus de difficultés à oublier volontairement les informations émotionnelles, et qu’un fonctionnement alexithymique (Sifneos, 1972) favorisera l’oubli volontaire de ces dernières, du fait du retrait émotionnel des alexithymiques. Le premier temps de nos expériences a étudié les conséquences de la vie en institution sur l’expression des émotions. Le second temps a investigué l’inhibition de récupération dans l’âge et l’alexithymie, au travers de trois séries d’expériences d’oubli dirigé. Ces recherches nous ont permis de montrer une tendance au fonctionnement alexithymique dans l’âge, et un effet de l’âge sur les performances mnésiques. Les expériences d’oubli dirigé ont mis en avant des disparités dans les performances des âgés en fonction du type d’information présenté : alors que les informations positives ont tendance à améliorer les performances des âgés, les informations à caractère négatif ont tendance à diminuer leurs performances et à rendre difficile l’oubli de cette information. La diversité de nos résultats nous a amené à nous interroger sur l’initiation de l’inhibition de récupération dans l’oubli dirigé, au profit d’une focalisation attentionnelle sur les informations émotionnelles, à l’origine des performances observées.

  • Titre traduit

    Emotion – Cognition – Ageing : Directed Forgetting and Alexithymia


  • Résumé

    Ageing is one of the privileging objects of research in cognitive psychology. However, in this cognitive approach of ageing, emotions were rarely investigated. Nevertheless, it seems that emotion, as cognition could not be separately study. In this thesis, rehearsal inhibition would investigate with directed forgetting paradigm (Bjork, 1989). As older persons tend to focalize on emotional information, we suppose that they could not intentionally forget this emotional information. In the same way, as alexithymic individuals are characterized by an emotional retreat (Sifneos, 1972), we hypothesized that alexithymia would favor intentional forgetting of emotional information. In a first time, we studied the consequences of life in nursing home on emotional expression. In a second time, we investigated retrieval inhibition in ageing and alexithymia, by means of three series of directed forgetting experiments. These researches showed on the one hand, an alexithymic tendency in ageing, and on the other hand, an effect of age on memory performances. More especially, directed forgetting experiments have shown disparities in aging performances, and forgetting capacities, depending on the nature of presented information. Thus, positive information improves aging performance, whereas negative information decreases these ones. Yet, results controversies conduct us to examine retrieval inhibition in directed forgetting, to the advantage of an attentional focus on emotional information, which would better explain the performances.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (252 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 222-239

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2009.MON-11
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.