Contribution au développement d'un vaccin marqué contre la Peste des Petits Ruminants (PPR) par génétique inverse d'un virus à ARN négatif (Morbillivirus)

par Cécile Minet

Thèse de doctorat en Biochimie et biologie moléculaire

Sous la direction de Emmanuel Albina.

Soutenue en 2009

à Montpellier 2 .


  • Résumé

    La peste des petits ruminants (PPR) est une maladie virale infectieuse, contagieuse et souvent fatale, qui affecte les animaux domestiques et la faune sauvage de l'Afrique subsaharienne, du Moyen-Orient et de l'Asie du sud-ouest. Cette maladie est due à un virus à ARN négatif monocaténaire non segmenté, de la famille des Paramyxoviridae, genre Morbillivirus et sa réplication est placée sous la dépendance de trois protéines : N, P et L. Le vaccin actuel est une souche virulente atténuée par passages successifs sur cellules VERO. Ce vaccin confère une bonne immunité. N'étant pas un vaccin DIVA, il ne permet de faire, par diagnostic sérologique, la distinction entre les animaux vaccinés-animaux infectés. Le développement, par génétique inverse, d'un clone vaccinal infectieux marqué (vaccin DIVA) est l'objectif principal de ce travail de recherche, associé la mise au point d'outils de diagnostic différentiel. La mise en place de la génétique inverse adaptée au virus de la peste des petits ruminants a été notre premier travail. Elle a été réalisée à l'aide d'un minigénome eGFP, dont le gène ne peut être fonctionnel que dans le contexte d'une expression de type virus PPR. La seconde partie du travail a consisté à assembler, cloner et vérifier l'ADNc du génome complet de la souche virale vaccinale PPRV 75/1. La génération, par génétique inverse, du premier clone infectieux PPR a ensuite été mise en œuvre et est toujours en cours. Les résultats obtenus à ce jour ne permettent pas de conclure à la présence d'un clone infectieux. En parallèle, plusieurs stratégies de marquage du vaccin ont été évaluées : délétion d'un segment de la séquence du génome de la souche vaccinale PPRV 75/1, insertion d'une cassette d'expression d'un gène étranger ou substitution d'une partie d'un gène par une séquence homologue dérivée d'un autre morbillivirus ou d'un peptide commercial. Les marques les plus prometteuses ont été ensuite utilisées pour mettre au point des tests diagnostics ELISA

  • Titre traduit

    Development of a DIVA vaccine against Peste des petits Ruminants by reverse genetics


  • Résumé

    Peste des Petits Ruminants (PPR) is an infectious, contagious and fatal viral disease of goats, sheep and wildlife in sub-Saharan African countries, Middle-East and South-West of Asia. It is caused by a single strand negative RNA virus belonging to the Morbillivirus genus among the Paramyxoviridae family. Current vaccines consist of viral strains attenuated by several passages on cell cultures. These vaccines protect animals against PPR but they are not DIVA vaccines and thus do not permit the distinction between vaccinated and infected animals. However, the manipulation of negative RNA strand by reverse genetics allows the generation of an infectious and marked clone of PPR vaccine strain. Therefore, the aim of this work was to develop both a PPR marked vaccine using reverse genetics technology and the associated diagnosis tools. The first task was to adapt the reverse genetics to the PPR virus using the eGFP minigenome model. Then the full genome of PPR vaccine strain 75/1 was assembled in a plasmid after translation of genomic negative RNA in cDNA. Attempts to generate the first recombinant PPRV are ongoing but up to now, we cannot conclude on the presence of an infectious rescued virus. In parallel, different strategies for vaccine marks were also evaluated: deletion of a region of PPRV genome, insertion of foreign genes or substitution by homologous sequence derived from another morbillivirus or a commercial peptide. In the same time, ELISA assays corresponding to the most promising markers were developed

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([158] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 110-120. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 2009.MON-160
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.