Les récepteurs NMDA de la cochlée de souris : identification et régulation en conditions physiologiques et physiopathologiques

par Rim Bendris-Mouzaoui

Thèse de doctorat en Biologie - Santé. Sciences biologiques

Sous la direction de Jean-Luc Puel et de Michel Eybalin.

Soutenue en 2009

à Montpellier 1 , en partenariat avec Université de Montpellier I. Faculté de médecine (autre partenaire) .


  • Résumé

    Des récepteurs NMDA ont été décrits à la synapse entre les cellules sensorielles de l'audition, les cellules ciliées internes, et les dendrites radiales des neurones auditifs primaires de type 1. Leur implication dans la neurotransmission des cellules ciliées internes est encore controversée puisqu'ils pourraient n'être activés qu'en conditions physiopathologiques. Lors des travaux du présent mémoire dans la cochlée de souris adulte, nous avons tenté de déterminer quels changements pouvaient affecter ces récepteurs et démasquer leur activité. Nos résultats montrent que différents variants d'épissage de la sous-unité NR1, les sous-unités NR2B et NR2D et, pour la première fois, NR3A et NR3B, sont exprimés dans la cochlée et adressés à la surface cellulaire, confirmant indirectement leur assemblage en récepteurs. Ces récepteurs sont régulés par des modifications post-traductionnelles. Plus particulièrement, les phosphorylations de NR2B et des variants C1 de NR1 sont régulées par le glutamate et la dopamine. Elles pourraient influencer le trafic membranaire des récepteurs NMDA cochléaires. La forte expression à la membrane de NR3 implique très probablement sa participation à des récepteurs NR1/NR2/NR3, et/ou NR1/NR3. Les pharmacologies particulières que confère NR3 aux récepteurs NMDA pourraient expliquer leur absence apparente d'implication dans la neurotransmission des cellules ciliées internes. De plus, nos résultats suggèrent qu'une stimulation sonore traumatique (6 kHz, 130 dB SPL, 30 min) provoque la perte de la régulation inhibitrice dopaminergique efférente et favoriserait l'expression des récepteurs de type NR1/NR2 et une sous-régulation des récepteurs contenant NR3B

  • Titre traduit

    NMDA receptors of the mouse cohlea : identification and regulation in physiological and pathophysiological conditions


  • Résumé

    NMDA receptors have been described at the synapse between inner hair cells, the sensory cells of hearing, and the radial dendrites of type 1 primary aUditdry neurons. Their implication in the inner hair cell neurotransmission is still controversial since they 9buld only be activated in pathophysiological conditions. We have thus attempted to determine in the cochlea of adult mice what changes could affect these receptors and unmask their activity. Our results show that different splice variants-of -the NR1 subunit, the NR2B and NR2D subunits, and for the first time, the NR3A and NR3B subunits, are expressed in the cochlea and trafficked to the cell surface, indirectly confirming their assenibly in receptors. These cochlear NMDA receptors are regulated by posttranslational modifications. Specifically, the phosphorylation of C1 variants of the NR1 subunit and of the NR2B subunits is regulated by glutamate and dopamine. They could influence the membrane trafficking of cochlear NMDA receptors. The strong membrane expression of the NR3 subunits probably involves their participation in NR1/NR2/NR3 and/or NR1/NR3 NMDA receptors. The particular pharmacology dierferred to NMDA receptors by NR3 subunits may explain their apparent lack of implication in inner hair cell neurotransmission. Moreover, our results suggest that traumatic sound stimuli (6 kHz, 130 dB SPL, 30 min) cause the loss of the dopaminergic efferent inhibitory control and promote the expression of NR1/NR2 typé of NMDA receptors and a downregulation of NR3B-containing NMDA receptors

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (114 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 98-114 (280 réf.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Bibliothèque Universitaire Historique de Médecine.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TU 2009.MON-30
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.