Cycle de réplication du virus Chikungunya chez l'homme et l'Aedes : tropisme cellulaire et mécanisme d'entrée

par Maxime Solignat

Thèse de doctorat en Biochimie et biologie moléculaire

Sous la direction de Christian Devaux.

Soutenue en 2009

à Montpellier 1 , en partenariat avec Université de Montpellier I. Faculté de médecine (autre partenaire) .


  • Résumé

    Le virus du Chykungunya (CHIKV) est un Arbovirus transmis par les moustiques, et plus particulièrement les moustiques du genre Aedes. Cet alphavirus du groupe des Semliki Forest a été identifié comme l'agent pathogène responsable de l'épidémie en 2005 et 2006 sur le territoire de La Réunion ainsi que dans l'Océan Indien. Alors que cette maladie était généralement considérée comme généralement non fatale, 256 décès ont été directement attribués au virus lors de l'épidémie à La Réunion. Bien qu'isolé en 1952, le CHIKV reste mal connu et les modifications brutales de la physiopathologie de l'infection par ce virus à La réunion sont inexpliquées à ce jour. Aucun traitement n'est disponible à l'heure actuelle. Chez les virus enveloppés, il existe différentes voies d'entrée possible dans la cellule hôte, qui sont autant de cibles pour inhiber le cycle réplicatif de ces virus. L'objectif principal de ma thèse a consisté à caractériser le mécanisme d'entrée de ce virus dans les cellules humaine [i. E. Humaines] et dans les cellules des vecteurs de la famille Aedes. Nous avons pu décrire pour la première fois le mécanisme d'entrée du CHIKV dans ces cellules cibles et pour différents isolats viraux. Ainsi, nous avons mis en évidence le rôle de l'endocytose dépendante des puits recouverts de clathrine et des endosomes dans ce mécanisme d'entrée; enfin, nous avons étudié l'influence des interactions cellulaires et moléculaires entre le CHIKV et l'endosymbionte Wolbachia sur la réplication virale. Cette bactérie intracellulaire obligatoire qui est présente dans les populations naturelles d'Aedes albopictus pourrait être impliquée dans le cycle de transmission et la pathogenèse virale du CHIKV comme il est déjà démontré pour d'autres systèmes virus-arthropodes-Wolbachia

  • Titre traduit

    Chikungunya replicative cycle in human and Aedes : cell tropism and entry mechanism


  • Résumé

    Chikungunya virus (CHIKV) is a mosquitoe transmitted Arbovirus and more particulary by the Aedes mosquitoe genus. This Alphavirus which belongs to the Semliki Forest group was identified like the responsible [i. E. Responsable] agent for the epidemic disease in 2005 and 2006 on the territory of La Reunion and in the Indian Ocean. Whereas this disease was generally regarded as nonfatal, 256 deaths were directly allotted to the virus at the time of the epidemic episode in La Reunion. Although it was isolated in 1952, the CHIKV remains poorly understood and the brutal modifications of the physiopathology of the infection by this virus in La Reunion are unexplained to date. No treatment is available at the present time. Among envelopped viruses, there are various entry pathways in the host cell which are as many targets to inhibit the replicative cycle of these viruses. The main aim of my thesis consisted in characterizing the entry mechanism of CHIKV in human cells and in mosquitoe cells of the Aedes family. Thus, we described for the first time the entry mechanism of CHIKV in these target [i. E. Targets] cells and this, for various viral isolates. More particularly, we highlighted the role of the clathrin mediated endocytic pathway and the endosomes vesicles in these mechanism [i. E. Mechanismes]. Finally, we studied the influence of cellular and molecular interactions between the CHIKV and the endosymbiotic bacteria Wolbachia on viral replication. This obligatory intracellular bacteria which is present in the natural populations of Aedes albopictus could be implied in the transmission cycle and the viral pathogenesis of the CHIKV as it is already shown for other virus-arthropods-Wolbachia systems

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (216 f.-[37 p.])
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 179-[214] (741 réf.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Médecine-Unité pédagogique médicale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TU 2009.MON-7
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Bibliothèque Universitaire Historique de Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TU 2009.MON-7
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.