Audit clinique des prescriptions d'antibiotiques dans la prise en charge des pneumonies aigues communautaires au CHRU de Montpellier

par Jean-Sébastien Martinez

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Vincent Le Moing.


  • Résumé

    Le nombre important de prescriptions inappropriées d’antibiotique et l’émergence croissante de souches bactériennes résistantes à ces molécules ont rendu nécessaire la mise en place d’une politique de bon usage des antibiotiques dans les établissements de santé. Le gouvernement demande, par ailleurs, dans la circulaire n° 2002-272 de mettre en œuvre en priorité des outils permettant l’évaluation du respect de cette politique. L’objectif de ce travail est de dresser un état des lieux des pratiques de prescription d’antibiothérapie au sein de l’établissement en les comparant aux recommandations locales, le tout sur un panel de services représentatif. La pathologie étudiée était la pneumonie aiguë communautaire. L’étude a été réalisée selon la méthodologie de l’audit clinique. Elle s’est déroulée de novembre 2007 à mai 2008 et a porté sur les patients hospitalisés dans 7 services de l’établissement. Les définitions et l’évaluation des conformités et non-conformités ont été réalisées avec l’aide du clinicien référent en infectiologie. Cent six patients ont été inclus dans notre étude et 109 cas de pneumonie ont pu être recensés. 52,29 % des traitements de première intention étaient conformes. Parmi les non-conformités, 55,77 % ont été qualifiées de « mineures » et 44,23 % de « majeures ». La cohorte de patients pouvait être divisée en deux groupes : conformités plus nombreuses chez les « pneumonies sans signe de gravité avec facteurs de risque » et les « pneumonies d’inhalation » ; non-conformités, essentiellement de type « mineures », plus nombreuses chez les « pneumonies sans signe de gravité sans facteur de risque », les « pneumonies avec signes de gravité - situation générale » et les « Légionelloses ». Notre audit a soulevé des points critiques : difficultés à réaliser un audit dans cette pathologie complexe, notamment du fait des modifications de traitements à plusieurs reprises en cours d’hospitalisation et des difficultés à classer les non-conformités ; méconnaissance des référentiels locaux par les cliniciens par manque de communication sur le sujet; durées de traitement souvent trop longues; référentiels à faire évoluer notamment dans les pneumonies sans signe de gravité. En conclusion, cet audit clinique a permis de faire le point sur les pratiques de prescription des cliniciens dans la prise en charge des pneumonies aiguës communautaires. Les pratiques étaient dans l’ensemble correctes mais néanmoins perfectibles. La restitution des résultats, la révision des référentiels locaux et la formation des prescripteurs semblent être les premiers axes de travail.

  • Titre traduit

    Clinical audit of antibiotic prescriptions in caring for community-acquired pneumonia at university hospital centre of Montpellier


  • Résumé

    Important number of inappropriated antibiotic prescriptions and increase of bacteria resistance rates to those drugs conduce to establish a policy of antibiotics good use at hospital. More over, Government lays down, in circular n° 2002-272, to put in place tools allowing evaluation of policy respect. The purpose of this study is to make out an inventory of antibiotic prescribing practices at hospital and to compare results to local recommendations, among a sample group of representative units. Studied pathology was community-acquired pneumonia. Study was realised according to clinical audit methodology. She took place from November 2007 to May 2008 and concerned hospitalized patients of 7 departments of Hospital. Definitions and evaluation of conformities and non-conformities was realised according to referring physician in infectious diseases. One hundred and six patients were included in our study and 109 cases of pneumonia were listed. 52, 29 % of first line treatment were conformed. Among non-conformities, 55,77 % were qualified of “minor” and 44,23% of “major”. The cohort of patients could be divided into 2 groups: conformities were more numerous into “pneumonia without gravity sign but with risk factors” and “aspiration pneumonia”; non-conformities, essentially “minor”, were more numerous in “pneumonia without gravity sign and risk factor”, “pneumonia with gravity sign – general situation” and legionnaires’ disease. Our audit showed critical points such as: difficulties to realise audit in this complicated pathology, particularly due to numerous modifications of treatment during hospitalization and difficulties to classify non-conformities; ignorance by physicians of local recommendations due to lack of communication on this subject; duration of treatment frequently too long; recommendations should be improved particularly for pneumonia without gravity sign. In conclusion, this clinical audit took stock of physicians’ prescribing practices in caring for community-acquired pneumonia. Practices were correct but however perfectible. Restitution of results, revision of local recommendations and training of physicians seem to be first axes to work.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (183 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie. f.172-183

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TP 2009.MON-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.