Pour une gestion de la touristicité des territoires : stratégie collective et management de l'attractivité

par Laurent Botti

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Frédéric Le Roy et de Olivier Torrès.

Soutenue en 2009

à Montpellier 1 .


  • Résumé

    La dimension économique du phénomène touristique est réelle et par conséquent, la question de la gestion de la touristicité des territoires est une problématique importante pour les décideurs. Cette thèse se concentre sur deux déterminants de la touristicité. Elle aborde tout d'abord le management des attractions touristiques. Elle montre comment deux classifications peuvent, une fois articulées autour de la notion de temps, préciser comment gérer de manière performante l'attractivité d'un territoire. Cette dernière est approchée dans ce travail d'une part par le nombre d'arrivées sur le territoire, comme le préconise l'OMT et, d'autre part, par le nombre de nuitées. Ce faisant, cette thèse discute de la manière de mesurer la performance des organisations en charge de la touristicité d'un territoire et teste empiriquement le lien entre E-attraction et longue durée de séjour à partir de la méthode DEA et de la procédure de Simar et Wilson (2007). Cette thèse concerne aussi la gestion de l'aptitude avec laquelle les acteurs de la destination vont se regrouper autour d'une stratégie collective. Elle précise pourquoi les acteurs d'une destination doivent unir leurs forces pour développer des stratégies qui leur permettent de se confronter à la concurrence d'autres territoires. Elle souligne aussi pourquoi ces pratiques doivent principalement viser une différenciation du produit-destination en signalant sa qualité. A partir de l'étude d'un cas de stratégie institutionnelle, cette thèse fait ressortir l'attitude réticente des opérateurs touristiques de petite taille. Elle présente alors des explications à cette hésitation en empruntant d'une part aux spécificités de la très petite entreprise (Torrès, 2004) et en étudiant, d'autre part, le réseau social d'une top-down stratégie effective. Cette thèse concerne donc principalement les Destination Management Organizations (DMO) dont la tâche tient dans l'optimisation de la touristicité d'un territoire.


  • Résumé

    Our major aim is to elevate the accuracy in reflecting the performance of tourism destinations, as well as focusing on those determinants that lead to a better performance. For that purpose, we first establish a link between works on tourist attraction theory. We show that two classifications can be linked by a common unit of measurement: time. This is of particular interest for destination management because it improves knowledge about the central element of the destination and provides a means for the destinations manager to anticipate the tourist's length of stay and to optimize their attraction offer. In line with this reflexion, we employ an efficiency assessment procedure based on Data Envelopment Analysis (DEA) and the procedure of Simar and Wilson (2007). We make an evaluation of the French regions for the rationalisation of their tourism strategies and precise which kinds of tourism attractions can improve destination competitiveness. Furthermore, a focus on tourism destination competition can be of particular interest to collective strategy theory aiming at destination development. Tourism destinations are generally dominated by small land medium sized enterprises and more precisely by micro-businesses which often have reservations to employ such collective strategy. This situation is illustrated in our work by the strategy used by a seaside destination in the south of France, Argelès-sur-Mer. This situation implies that the Destination Management Organizations (DMO) which want to develop their destination through a collective strategy have to have a good knowledge of this type of organizations. The aim of our research is to investigate and clarify such small tourism business reservation to participation in local collective strategies. Its contribution lies in the interpretation of such resistance in relation to the proximity management of small and medium sized enterprises theory (Torrès, 2004), and by doing a network analysis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (298 f. )
  • Annexes : Bibliographie f. 260-285 (265 références)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LTH 2009 BOT
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.