La biodiversité agricole et forestière des Ribeirinhos de la Forêt Nationale du Tapajós (Pará, Brésil) : usages, gestion et savoirs

par Claire Couly

Thèse de doctorat en Ethnobiologie

Sous la direction de Laure Emperaire et de Marcel Bursztyn.

Le président du jury était Edmond Dounias.

Le jury était composé de Hubert de Foresta, Plinio Sist.

Les rapporteurs étaient Mauro Barbosa de Almeida.


  • Résumé

    Depuis une quinzaine d’années, les savoirs naturalistes locaux (SNL) ont gagné une importance croissante dans le domaine de la conservation de la biodiversité. Dans le contexte brésilien, les SNL bénéficient d’une reconnaissance juridique et sont au coeur des enjeux de développement durable, en particulier dans les aires protégées d’Amazonie. Notre recherche s’intéresse aux savoirs et aux usages d’une population rurale (les Ribeirinhos) de la biodiversité agricole et forestière dans une aire protégée (la forêt nationale du Tapajós ou Flona Tapajós). Nous nous interrogeons sur la manière dont les SNL peuvent être pris en compte dans les projets locaux de développement durable et sur la façon dont s’articulent les normes locales et institutionnelles de gestion des milieux et des ressources sur ce territoire. Nous développons une approche interdisciplinaire en ethnobiologie et écologie, incluant notamment des inventaires ethnobotaniques en forêt. Cette recherche a permis de mettre en évidence la riche connaissance écologique des Ribeirinhos de leur environnement agricole et forestier. Celle-ci se reflète à plusieurs niveaux : i) dans la diversité des formations forestières distinguées, avec 21 types de forêts perçus et nommés en fonction d’une combinaison de critères, ii) dans la perception détaillée des processus de régénération forestière de la jachère à la forêt primaire, iii) dans la perception des stratégies de croissance des végétaux et de leur rapport au milieu abiotique, iv) dans la grande diversité de végétaux reconnus et nommés par les villageois (439 morphotypes dont la majorité (77%) est issue des forêts de terre ferme). Outre la distinction primordiale opérée entre les plantes sauvages et les plantes domestiques (mato/plantas), les Ribeirinhos distinguent 9 catégories de ressources, en fonction principalement de critères morphologiques. Les relevés ethnobotaniques réalisés en forêt montrent que les forêts secondaires post agricoles sont les formations forestières de plus grande Valeur d’usage. De plus, une grande partie de la diversité forestière a une utilité pour la population locale (86% des 140 espèces recensées dans les parcelles forestières et entre 87% et 95 % des individus de DHP≥5 cm selon le type de forêt considérée). Toutefois, dans le quotidien, les espèces cultivées (jardins et abattis) sont plus utilisées que les espèces forestières. Nous avons mesuré des différences écologiques entre les 3 principales catégories locales de forêts de terre ferme. Nous discutons les limites de la superposition de ces catégories avec les catégories écologiques. En conclusion, nous synthétisons et discutons les principaux résultats de cette étude en montrant les limites de la méthodologie utilisée, et ouvrons des perspectives concernant l´intégration des SNL dans les projets de développement durable dans cette Flona.


  • Résumé

    For about fifteen years, traditional ecological knowledge (TEK) has gained an increasing importance in the field of the biodiversity conservation. In Brazil, TEK obtained legal acknowledgement and is now in the centre of the debates about sustainable development, particularly in the protected areas of the Amazon. This work focused on the TEK of the agricultural and forest biodiversity by a traditional population (Ribeirinhos) living in the Tapajós national forest protected area. We questioned how TEK can be taken into account in local sustainable development projects and how local and institutional standards regarding environment and resource management are articulated on this territory. We used an interdisciplinary approach in ethnobiology and ecology, including ethnobotanical inventories in forest. This study showed that the Ribeirinhos had a high level of ecological knowledge of their environment. There were different levels of knowledge: i) regarding the range of forest formation distinguished, 21 types of forest are distinguished according to different criteria, ii) regarding the detailed perception of the forest regeneration processes from the fallow to the primary forest, iii) regarding the perception of the plants growing strategies and their relationship to the abiotic environment, iv) regarding the large range of plants known and called by the villagers (439 morphotypes whose the majority (77%) issued from terra firme forests). Beside the main distinction between wild and domesticated plants (mato/plantas), the Ribeirinhos also distinguished 9 different categories of resources, mainly based on morphological criteria. The botanical inventories carried out in different type of forests showed that the post-agricultural secondary forests are the forest ecosystems with the highest Use Value. Botanical records also show that the forest diversity is useful for the local people (86% of the 140 identified species in the forest plots and between 87. 1% and 94. 9% of individuals of DHP≥5cm depending on the forest type that is considered). However, cultivated species (garden and slash and burn) are more often used than forest species on a daily use. We measured the ecological differences between the 3 main local categories of terra firme forests. We discuss the limits of tiering up these categories with the ecological categories. In conclusion, we present a summary of thesis contribution and a critique about the used methodology, as well we open discussions around the perspectives of TEK´s integration in sustainable development projects in this National Forest.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (395 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 309-325

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2009 -- 39
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.