Dynamique et histoire des dépôts du Pleistocène inférieur et moyen ancien du dôme de Sangiran (Java central, Indonésie) : caractérisation des surfaces d'occupation à Homo erectus

par Boris Brasseur

Thèse de doctorat en Préhistoire

Sous la direction de François Sémah et de Marie-Agnès Courty-Fedoroff.

Le président du jury était Tony Djubiantono.

Le jury était composé de Pierre Antoine, Philippe Walter.

Les rapporteurs étaient Gail Mowry Ashley, Pascal Bertran.


  • Résumé

    Les épais dépôts Quaternaires du dôme de Sangiran (Java) sont célèbres pour leur richesse en fossiles de vertébrés et notamment d’Homo erectus. Ces fossiles apparaissent vers 1. 5 million d'années, et sont abondants dans les couches volcano-fluviatiles âgées de 1 à 0. 7 M. A. Sur ce vaste ensemble de sites de plein air, seule la colline de Ngebung 2 a livré un assemblage archéologique préservé sous la forme d’une surface d’occupation humaine datée de 0. 8 M. A. Cette étude géologique s’est intéressée à la composition ainsi qu’aux processus de mise en place et d’évolution des séries sédimentaires incluant les niveaux archéologiques et paléontologiques de Sangiran. L’étude micromorphologique a été primordiale dans la démarche analytique, complétant l’approche de terrain. Ce travail a permis de caractériser les plus anciens niveaux terrestres francs ayant pu accueillir localement les tous premiers Homo erectus. Nous avons aussi mis en évidence une série d’ambiances pédoclimatiques et des cycles pédo-sédimentaires renseignant sur la paléotopographie, les paléoenvironnements et l’influence du régime de mousson sur les dépôts. A l’échelle du dôme, par la caractérisation de la nature et des sources des sédiments nous proposons une modélisation des directions d’écoulement des anciens cours d’eau et, en liaison avec une phase d’activité tectonique il y a 1 M. A. , le développement d’un vaste cône de déjection alluvial venant du nord. Par ailleurs, l’étude de plusieurs sites a permis de montrer que les tufs volcaniques étaient fréquemment altérés et remaniés. Ce résultat permettrait d’expliquer en partie la disparité des âges radiochronologiques proposés jusqu’à maintenant pour les dépôts fossilifères à partir de la datation de ces tufs. Enfin au niveau du site de Ngebung 2, nous avons pu montrer que plusieurs coulées boueuses ont recouvert rapidement la surface d’occupation humaine. Ce phénomène explique la qualité de préservation du matériel dans ce site ainsi que dans plusieurs autres niveaux fossilifères des séries volcano-fluviatiles du dôme.

  • Titre traduit

    Dynamic and history of lower and early middle Pleistocene deposits of Sangiran dome (central Java, Indonesia) : characterization of Homo erectus occupation layers


  • Résumé

    The thick quaternary sedimentary series of Sangiran dome (Java) are among the richest hominid-bearing layers in the world. The oldest human fossils are dated to 1. 5 million years BP, but most of them are found in the fluviovolcanic layers dating between 1 to 0. 7 m. Y. BP. On this wide open air site, the Ngebung 2 hill delivered the only preserved archaeological assemblage: a human occupation surface dating to 0. 8 m. Y. BP. This geological study of Sangiran is focused on the study of the composition, accumulation and post-depositional process of sedimentary series, with particular interest for the archaeological and paleontological layers. The micromorphological study has been essential in our analytical approach, completing the fieldwork. This work allowed the characterization of the most ancient true terrestrial levels which may encountered the first human immigrants in this area. We also highlighted several pedoclimatic ambiances and pedo-sedimentary cycles informative about the reconstruction of paleotopography, paleoenvironments, and for the important influence of Asiatic monsoon on those deposits. The characterization of the nature of sediments and of their sources, permitted us to propose the reconstruction of the rivers pathways and the development, about 1 m. Y. BP of an alluvial fan coming from north and linked to an active tectonic phase. We also point out the frequent weathering and reworking of the volcanic tuffaceous material which could explain the wide dispersion of radiochronological datations in hominid bearing series. Several mudflows had covered rapidly the Homo erectus occupation surface of Ngebung 2 site, which explain the excellent preservation of the archaeological material from this site but also from other fossiliferous layers in the fluvio-volcanic series of Sangiran.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (360 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 287-303

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2009 -- 24
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.