Stabilité des coordinations locomotrices quadrupèdes : allures et transitions

par Ludovic Maes

Thèse de doctorat en Biologie intégrative

Sous la direction de Anick Abourachid.

Le président du jury était Jean-François Courreau.

Le jury était composé de Eric Barrey, John Edwards Arthur Bertram.

Les rapporteurs étaient Peter Aerts, Marc Jamon.


  • Résumé

    La quantification des coordinations locomotrices quadrupèdes en toutes circonstances (environnements simples ou complexes, locomotion régulière, accélérations et décélérations), montre que l’approche en séquences antéropostérieures reflète la réalité des mécanismes régissant ces coordinations. Elle lie les dimensions temporelle et spatiale des coordinations, en relation avec la morphologie de l’animal, et montre une même logique coordinatrice, corrélée à la similitude dynamique, chez tous les mammifères terrestres. La stabilité des coordinations a ainsi été caractérisée chez le chien, en définissant toutefois des facteurs agissant sur la stabilité ou l’instabilité des coordinations, ou bien responsables des différences au sein des mammifères. Les mécanismes de 11 types de transitions d’allures ont aussi été décryptés, révélant l’existence de programmes moteurs de transitions, qui permettent de passer d’une allure à une autre sans entraver la fluidité de la progression de l’animal.


  • Résumé

    The quantification of quadrupedal limb coordination in all possible circumstances (simple or complex environment, steady locomotion, acceleration or deceleration) shows that the anteroposterior sequence approach reflects the actual mechanisms of coordination. It is especially powerful in linking the temporal and spatial dimensions of coordination in relation to the morphology of animals, and revealed the same basic pattern of coordinations in terrestrial mammals giving rise to the observed trend towards dynamic similarity. The steadiness of coordination has been characterized in dogs, and factors have been identified, affecting steadiness and unsteadiness of coordination, or that are responsible for differences between mammals. The mechanisms underlying 11 types of gait transitions have been also described, suggesting the existence of transitional programs to control the switch from a gait to another, without hampering the smooth progression of animals

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (204 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitre

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque d'anatomie comparée.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : Fonct. 74
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2009 -- 06
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.