Dynamique et répartition de la diversité : contribution pour une meilleure intégration dans les actions de conservation : l'exemple des dépendances vertes autoroutières

par Isabelle Le Viol

Thèse de doctorat en Écologie

Sous la direction de Nathalie Machon et de Romain Julliard.

Le président du jury était Patrick Blandin.

Le jury était composé de Jane Lecomte, Michel Galet.

Les rapporteurs étaient John D. Thompson, Dries Bonte.


  • Résumé

    La compréhension des processus contrôlant la distribution spatiale et temporelle de la diversité est un enjeu majeur dans le contexte actuel d’érosion de la biodiversité, pour évaluer l'impact des facteurs anthropiques et proposer des mesures efficaces de conservation. Dans cette thèse, je me suis intéressée à l’identification des mécanismes contrôlant différentes composantes de la biodiversité (populations et communautés, taxonomique et fonctionnelle) à l’aide de divers outils de quantification de la biodiversité, avec deux objectifs : (1) mieux comprendre l’influence relative des processus déterministes et stochastiques dans l’assemblage des communautés et (2) proposer des stratégies de conservation dans deux types d’espaces : les zones protégées (mer d’Iroise) et la nature ordinaire (dépendances vertes des infrastructures autoroutières). Mes résultats montrent des patrons de diversité contrastés selon que l’on s’intéresse à la diversité taxonomique ou fonctionnelle (richesse spécifique vs. Spécialisation des espèces par exemple), ou selon le groupe taxonomique considéré (plantes vs. Araignées par exemple). Ceci a des implications directes pour identifier les mécanismes sous-jacents, mais aussi en termes de conservation. Je montre ainsi que, si les dépendances autoroutières (mares et talus) peuvent jouer un rôle fonctionnel pour le maintien de la biodiversité, ce rôle dépend des choix de gestion favorisant la diversité spatiale au sein de ces espaces (plantations de haies par exemple). Enfin, mes résultats soulignent l’importance de prendre en compte les aspects dynamiques de la biodiversité pour affiner les recommandations de gestion. Dans les espaces naturels protégés (mer d’Iroise), nous avons observé un impact des activités humaines sur la biodiversité (fréquentation touristique, déprise agricole), susceptible d’aller à l’encontre des objectifs de conservation fixés. Nous montrons cependant que certaines pratiques de gestion (gestion concertée des flux touristiques, éradication d’espèces introduites), peuvent favoriser le maintien des espèces et écosystèmes protégés.


  • Résumé

    In the current context of biodiversity erosion, understanding processes controlling spatial and temporal distribution of diversity is a major challenge if we are to evaluate the impact of anthropogenic factors and propose efficient conservation policies. In this thesis, I focused on identifying mechanisms controlling different biodiversity components (populations and communities, taxonomic and functional diversity), using various tools to quantify biodiversity. The two aims were to: (1) improve our understanding of the relative impact of deterministic and stochastic processes in community assembly and (2) propose conservation strategies for two types of areas: protected areas (Iroise sea) and wider countryside (highway verges). My results show contrasted diversity patterns, depending whether the focus is on taxonomic or functional diversity (e. G. Specific richness vs. Species specialisation), or depending upon the taxonomic group (e. G. Plants vs. Spiders). Those results have direct implications in identifying underlying mechanisms but also in terms of conservation. I show that, while highway verges (ponds and embankment) can play a functional part in maintaining biodiversity, this part mainly depends upon management choices enhancing spatial biodiversity within those areas (e. G. Planting hedges). Finally, my results highlight the importance of taking into account the dynamic aspects of biodiversity to finetune management advices. In protected natural areas (Iroise sea), we have observed an impact of human activities on biodiversity (tourism, abandonment of farmlands) that can work against conservation objectives. However, we show that some management practices (concerted management of tourism, eradication of introduced species) can enhance the maintenance of protected species and ecosystems.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (123-[ca 125] p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.99-123. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2009 -- 04
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.