Le théâtre de Johannes Harmonius Marsus : étude dramaturgique et traduction

par Marie-Odile Grosselin-Harter (Grosselin)

Thèse de doctorat en Langues et littératures anciennes

Sous la direction de Jean-Frédéric Chevalier.

Le président du jury était Alain Cullière.

Le jury était composé de Jean-Claude Ternaux, Jean-Louis Charlet.


  • Résumé

    Johannes Harmonius Marsus (Giovanni Armonio Marso), poéte humaniste vénitien de la fin du Quatrrocento, a composé en latin, entre autres, deux pièces de théâtre : une comédie intitulée Stephanium, très proche de la fabula palliata romaine, et une tragédie historique, De Rebus Italicis deque Triumpho Ludovici XII Regis Francorum, pour célébrer l'entrée triomphale du roi français à Milan en 1499. Alors que la comédie a connu un succès retentissant dès sa première représentation et que, à l'inverse, la tragédie est restée complètement méconnue, il a paru important d'approfondir les caractéristiques dramaturgiques de ces deux pièces définies par la recherche constante de l'effet spectaculaire au service d'une intention édifiante. Notre traduction des deux pièces, la première en français, a ainsi été réalisée avec le souci de mettre en valeur le jeu scénique à travers lequel se dessine une nouvelle approche de la comédie et de la tragédie. L'étude du contexte d'écriture et la recherche des sources et modèles littéraires antiques (principalement Plaute et Térence d'une part, Sénèque et Claudien d'autre part) ont été réalisées dans le prolongement des travaux pionniers de Gilbert Tournoy (1978) pour la tragédie et de Ludwig Walther (1971) et Graziella Gentilini (1983) pour la comédie ; ainsi, par l'étude des similitudes et différences entre ces deux œuvres, nous avons essayé de définir l'originalité de l'esthétique dramatique de l'auteur ainsi que la place respective de chacune des deux pièces dans l'histoire de la réception des modèles poétiques de l'Antiquité et de l'élaboration, sans cesse renouvelée, du théâtre latin humaniste


  • Résumé

    Johannes Harmonius Marsus (Giovanni Armonio Marso), a Venetian humanist poet ofthe end of the Quattrocento, composed in Latin, among others, two plays : a comedy entitled Stephanium, very similar to the Roman fabula palliata, and a historical tragedy, De Rebus Italicis deque Triumpho Ludovici XII Regis Francorum, in order to celebrate the triumphant entrance of the French king in Milan in 1499. As the comedy had a resounding success from its first performance, and the tragedy, on the contrary, has remained completely neglected, it seemed important to deepen the dramaturgical characteristics of these two plays which are defined by the constant pursuit of the spectacular effect, thus serving the intention of edifying and praising. Then in our translation of both plays, the first time in French, we were careful to emphasize the stage acting through which a new approach of comedy and tragedy is taking shape. The study of the context of writing and the search for the ancient literary sources and models (mainly Plautus and Terence on the one hand, Seneca and Claudian on the other hand) have been carried out following the pioneer works of Gilbert Tournoy (1978) concerning the tragedy, of Ludwig Walther (1971) and Grazielle Gentilini (1983) concerning the comedy. Thus, by studying the similarities and the differences between these two works, we tried to define the originality of the author's dramatic aesthetic, as well as the respective places of each of both plays in the history of the reception of antiquity's poetic models, and of the constantly renewed development of the Latin humanist theatre.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.