Hugo von Hofmannsthal (1874-1929) et l'identité autrichienne : la construction d'une identité collective de 1890 à 1918

par Karl Marx

Thèse de doctorat en Langues et littératures étrangères

Sous la direction de Françoise Lartillot.

Soutenue en 2009

à Metz .


  • Résumé

    La présente étude s'intéresse à la manière dont le poète et le dramaturge Hugo Von Hofmannsthal (1874-1929) a conçu l'identité "autrichienne" au double sens du terme, à la fois comme identité de l'entité politique que constituait la partie occidentale de la monarchie habsbourgeoise (cisleithanie) et comme identité assignée au groupe des autrichiens germanophones. En s'inscrivant en faux contre une vision rétrospective, qui fait de lui un parangon de l'"austriacité", elle montre qu'il n'a pas conçu la communauté des allemands d'Autriche comme limitée et souveraine, c'est-à-dire conforme à une conception nationale moderne ultérieure, mais qu'il les a d'abord imaginés comme membres de cette communauté plus large délimitée par l'état habsbourgeois et qu'il est resté somme toute attaché à une conception traditionnelle de l'ordre politique et social. Cette étude de cas se veut ainsi une contribution à la problématique historiographique de la formation nationale des autrichiens germanophones. Dans une première partie, elle retrace les conceptions identitaires premières de Hofmannsthal de 1890 à 1901 : elle met en évidence les catégories de l'identité collective présentes dans ses réflexions esthétiques. La seconde partie est consacrée à la période qui va de 1902 à la veille de la première guerre mondiale : elle montre la politisation progressive de Hofmannsthal qui le conduit à défendre et émettre une représentation de l'Autriche, mais elle décrit aussi la force du paradigme culturel allemand pour un producteur culturel germanophone, qui va jusqu'à conditionner sa critique de la culture. La dernière partie est consacrée à la période de la première guerre mondiale, durant laquelle le problème de l'identité collective des autrichiens germanophones atteint son paroxysme

  • Titre traduit

    Hugo von Hofmannsthal (1874-1929) and the austrian identity : the construction of a collective identity from 1890 to 1918


  • Résumé

    This study describes the way the poet and playwright Hugo Von Hofmannsthal (1874-1929) conceived the "austrian" identity in both senses of the word, as the identity of the political entity descrbed by the west part of the habsburg monarchy (cisleithan austria) and as the identity assigned to the group of the german-austrians. In opposition to a retrospective vision, which makes him a paragon of "austriacity", it shows that he has not conceived the group of german-austrians as limited and sovereign, in conformity with the late and modern concept of nation, but that he initially thought of them as members of the wider community bounded by the habsburg state and that he has remained after all committed to a traditional conception of political and social order. This case study is therefore a contribution to the historiographical problem of nationbuilding by the german-austrians. The first part retraces the early conceptions of identity from 1890 to 1901 : it shows the categories of collective identity present in his aesthetic considerations. The second part is devoted to the period from 1902 to the eve of the first world war : it shows the gradual politicization of Hofmannsthal that leads him to defend and elaborate a representation of austria, but il also describes the strength of the german cultural paradigm, wihich determines his cultural critic. The last part is devoted to the period of the first world war, during which the problem of the collective identity of german-austrians reaches its climax

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.