La pertinence opératoire des droits de l'homme : de l'affirmation universaliste à l'universalité récusée

par Koussetogue Roger Koudé

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Jacques Wunenburger.

Soutenue en 2009

à Lyon 3 .

  • Titre traduit

    ˜The œoperational pertinence of the human rights : from the universalist assertion to the challenged universality


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les droits de l'homme passent parfois pour des évidences premières ou des vérités révélées qui seraient indiscutables. Ainsi, a-t-on prétendu que les droits de l'homme pouvaient être simplement « déclarés » comme des vérités évidentes par elles-mêmes, antérieures à toute expérience sociale, et donc sacrées, imprescriptibles et inaliénables. Or, en remontant la généalogie et les différents courants de pensée qui ont contribué à leur émergence progressive ainsi qu'à leur dessein universel, on s'aperçoit bien vite que les droits de l'homme sont essentiellement fondés sur des présupposés anthropologico-philosophiques extrêmement divers qui sont avant tout des productions historiques liées à des contextes socioculturels, intellectuels et métaphysiques particuliers. Aussi, le passage de la réflexion proprement philosophique à la norme juridique opposable tant à l'individu qu'à la société (l'Etat) confère-t-il aux droits de l'homme des fonctions multiples qui se rapportent toutes à la question fondamentale du vivre-ensemble, voire de l'être-ensemble des sociétés et à l'échelle du monde. Au-delà des spécificités culturelles, des antagonismes idéologiques et des multiples contradictions inhérentes aux discours mêmes qui les fondent, quelle est la pertinence opératoire des droits de l'homme, notamment dans leurs prétentions à l'universalité ? Considérés aujourd'hui comme une véritable charte éthique universelle et comme un ensemble des valeurs régulatrices de la communauté internationale, quelles sont (ou doivent être) les possibilités d'une autorité réelle des droits de l'homme et de leur effectivité à l'échelle mondiale que requièrent les différents instruments juridiques internationaux y afférents ? Telles sont les questions auxquelles cette étude essaie d'apporter des éléments de réponse, en allant au-delà des fondements conceptuels et de la légitimité théorique des droits de l'homme pour investir le champ de leur application concrète ainsi que leur visée téléologique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 448 p.
  • Annexes : Bibliogr. p; 433-439

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.