Le problème du mal dans la genèse

par Cristina Ciucu

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Jacques Wunenburger et de Ion Ianosi.

Soutenue en 2009

à Lyon 3 en cotutelle avec l'Université de Bucarest .


  • Résumé

    L`enjeu théorique de cette thèse est de dégager les lignes principales d`une tradition de pensée non – justificative du mal, une tradition qui est, tout comme la théodicée, engendrée par le «monothéisme biblique». En partant du texte hébraïque de la Genèse et en passant par certaines des interprétations midrashiques et cabalistiques que ce texte a suscitées, ce travail essaie également de reconstituer le devenir d`une tradition dans laquelle la pensée de la transcendance est indissociable d`une pensée du mal fondamental. La première partie discute les bases métaphysiques et ontologiques de la théodicée en tant que corollaire du théisme, ses enjeux, les problèmes philosophiques et logiques qu`elle soulève, ainsi que les bases de son dépassement. Le dépassement de la logique théiste, du règne du Principe et d`une pensée binaire-oppositive est envisageable par le truchement d`un réinvestissement d`un schéma mythique que nous exposons dans la deuxième partie de ce travail. La deuxième partie explore également les avatars de la pensée et de l`imaginaire mythiques des origines, leur occultation dans le scénario de la Création, ainsi que leur redécouverte dans les commentaires rabbiniques. La troisième partie est dédiée aux problématisations cabalistiques du mal et de la Création, qui représentent l`affirmation plénière du schéma mythique et à partir desquelles nous pouvons entamer une démarche de pensée non-justificative.

  • Titre traduit

    The Problem of Evil in the Book of Genesis


  • Résumé

    The main objective of this thesis is to set the basis of a non-justifying approach of the problem of evil and to point at the existence of a non-theodicean tradition in Jewish thought. Since both theodicy and this non-justifying scheme are rooted in “Biblical monotheism”, I tried to illustrate the gradual constitution of a tradition based on the Biblical narratives of Creation and wherein the notion of transcendence is inseparable from that of radical evil. The first part considers the metaphysical and ontological bases of theodicy - seen as a corollary of theism - its implications, the philosophical and logical problems it engenders, as well as a possible basis for its overcoming. The overcoming of theistic logics, of the supremacy of the Unique Principle and of the binary model is possible by means of the recuperation of a mythical scheme which I expose in the second part of this study. The second part explores as well the development of this mythical conception of origins, from its occultation in the Biblical scenario of Creation to its reviviscence in the rabbinic interpretations. The third part is dedicated to the cabalistic explorations of the issues of evil and Creation, explorations which constitute the full affirmation of the mythical scheme and the bases for a non-justifying approach.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (428 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 376-420. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Bibliothèques universitaires.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.