Figures du héros antique dans le roman médiéval : didactisme et œuvre romanesque

par Calliope-Catherine Theophilopoulou

Thèse de doctorat en Lettres et arts

Sous la direction de Yves Roguet.

Soutenue le 12-03-2009

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique et arts (Lyon) , en partenariat avec Passages XX-XXI (laboratoire) .

Le président du jury était Jean Maurice.

Le jury était composé de Marylène Possamaï-Pérez, Michèle Guéret-Laferté.


  • Résumé

    Les mythes comme aussi les personnages qui les peuplent, les héros, ont exercé au fil du temps, un charme sur les sociétés. Les hommes du Moyen Age, à leur tour, se tournaient vers eux chaque fois qu’ils éprouvaient le besoin. D’abord, personne ne peut contredire ou rejeter ces récits. Il s’agit des auctoritas que personne ne peut rejeter. Les écrivains de cette époque, pas soucieux de créer, se chargent donc de les transmettre aux illiterrati. Par ailleurs, les personnages jouent un rôle modélisant ; ils constituent des modèles archétypaux que personne ne peut contredire. Les écrivains se réfèrent à ceux-ci afin de mieux définir leur comportement ou adopter, plus généralement, une attitude propice à leur origine, à leur sexe et à leur âge. Par ailleurs, le recours à certains épisodes de leur vie se fait aussi afin d’instruire les hommes ou bien de les rebuter en leur montrant les résultats néfastes d’un comportement incompatible aux lois de la société ou de la nature. A la fin, on se réfère à certains épisodes car ils voient que c’est la meilleure façon pour passer leur message. Certes, le fait de promouvoir le modèle du chef parfait aide aussi la classe noble à se consolider dans une époque où celle-ci se sent menacée par une nouvelle classe qui voit le jour, la bourgeoise. En outre, les écrivains de cette époque trouvent l’occasion de faire passer leurs propres aspirations visant une meilleure société. Plus précisément, d’après eux, le bon chef doit être en réalité large, sage et instruit, capable de gérer intelligemment son fief de sorte que ses sujets puissent vivre harmonieusement. En outre, ils démontrent leur apport à la formation de la société. Même s’ils ne font pas partie de la classe qui fait la guerre, ils contribuent eux aussi à son bon fonctionnement à travers leurs connaissances.

  • Titre traduit

    Characters of ancient hero in medieval romance : work and didactism


  • Résumé

    Myths, as well as their dominant figures, heroes, have attracted people throughout time. Since their first days of existence, people turned to them whenever they were needed. Medieval people were an eloquent example. Therefore, references to those narrations which managed to survive through time, as well as to those heroes were frequent. At first, those references existed simply because nobody was able to object to or turn down these references. They were auctoritas which referred to real events. The authors of this era were not asked to create, but to pass them on to the illiterate. Furthermore, they possess a formating role. They constitute questioneless archetypal models. Medieval people also resort to those narrations so that they are able to determine their behavior or adapt an attitude appropriate to their origin, their gender and their age. In addition, reference to particular incidents intends to instruct them or prevent them by means of exposing the harmful results of an incompatible behavior with the laws of society or nature.Finally, writers refer to stories regarding ancient heroes because they realize that it is the optimal way to get through their message.The fact that they promote the model of the perfect leader, contributes to consolidation of aristocracy at a time when the class seems to be threatened by a new rising class, the bourgeoisie. Furthermore, they take the opportunity of inculcating their aspirations in an effort to form a better society. So according to them, the perfect lord should be generous, wise and educated, able to handle his fief wisely, in harmony. On the other hand, we acknowledge the authors’ contribution to the formation of society. Even if they are not members of the class of knights, they also contribute to the suitable management of society by the means of their knowledge.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (186 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 161-182

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.