Dépression et flexibilité cognitive : le cas des personnes âgées

par Souhir Bellasfar

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Maryse Siksou.

Soutenue le 08-12-2009

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Santé - Individu - Société (laboratoire) .

Le président du jury était Nicolas Georgieff.

Le jury était composé de Louis Ploton.

Les rapporteurs étaient Patrice Boyer, Marie-Christine Gély-Nargeot.


  • Résumé

    Ce travail est une contribution à la compréhension des capacités adaptatives des personnes âgées déprimées et non déprimées. Pour répondre à cet objectif nous avons utilisé une méthode expérimentale et une observation clinique : une étude de cas suivie longitudinalement pendant 6 ans. La relation dépression - flexibilité cognitive est évaluée au moyen d'épreuves de shifting et de fluence auprès de deux groupes de personnes âgées non démentes, déprimées et non déprimées, résidant en maisons de retraite.L'analyse quantitative et qualitative met en évidence un affaiblissement de la flexibilité cognitive qui se traduit par une corrélation négative entre les scores de dépression et ceux obtenus aux épreuves de flexibilité réactive et spontanée. Nous établissons une analogie entre les comportements adaptatifs au quotidien et les données quantitatives, et nous proposons un schéma théorique expliquant le comportement adaptatif des personnes âgées. Notre étude de cas permet une meilleure compréhension de la relation dépression-flexibilité cognitive notamment l'amélioration des capacités adaptatives suite à la baisse du niveau de dépression.

  • Titre traduit

    Depression and cognitive flexibility : the case of the elderly


  • Résumé

    This thesis is a contribution to the understanding of adaptive capacity of depressed and non-depressed aging adults. To achieve this goal we have used an experimental method and a clinical observation: a six-year longitudinal case study. The relationship between depression and cognitive flexibility is assessed by means of shifting and fluency tasks applied to two groups of non-dement depressed and non-depressed elderly who reside in nursing institutions.The quantitative and qualitative analysis shows a decrease in cognitive flexibility which highlights a negative correlation between depression and flexibility scores. We establish an analogy between daily adaptive behaviours and quantitative data, and we propose a theoretical mechanism that explains the adaptive behaviour of the elderly. Our case study offers a deeper understanding of the relationship between depression and cognitive flexibility, particularly the improvements of adaptive capacities due to a decrease of depression.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.