Le rôle des médias dans la francophonie : une étude de la promotion du français et de sa réception dans le contexte du bilinguisme camerounais

par Jean Crépin Nyamsi

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Stéphane Olivesi.

Soutenue le 14-12-2009

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Équipe de recherche de Lyon en sciences de l'information et de la communication (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Claude Soulages.

Le jury était composé de Roger Bautier, Nicolas Pélissier.


  • Résumé

    Dans les canaux de communication au Cameroun se pose une problématique sur la prééminence des débats sur les langues officielles et le recul des langues nationales. La conséquence de cette situation est l’altération des forces endogènes. Avec ses plus de 260 unités de langue, le Cameroun présente l’image d’une tour de Babel. A ce chiffre, il faut ajouter le français et l’anglais, langues des deux anciennes puissances mandataires.Pour comprendre cette situation, la première partie analysera les composantes d’un projet qui passe par la mise en place d’une « communauté organique » dont l’originalité tient au fait qu’elle se trouve fondée initialement sur l’usage préalable de la langue française.Dans la deuxième partie, on déterminera la nature des liens qui paraissent entre la problématique sur la cohabitation des langues nationales (dialectes) et le français au Cameroun.La troisième partie s’assigne quant à elle pour tâche d’analyser la réception du français au Cameroun en développant les différentes fonctions qu’occupe cette langue.

  • Titre traduit

    The role of media in the francophony : the study of french promotion and his understanding in the context of Cameroonian bilingualism


  • Résumé

    In the ways of communication in Cameroon comes up a problematic about the pre-eminence of debates about official languages and the decline of national languages. The consequence of this situation is the deterioration of endogenous forces. With more than 260 units of language, Cameroon shows the image of a Tower of Babel. To this number must be add French and English, languages of the two former representative powers. So as to understand this situation, the first part will analyze the components of a plan which goes through the setting up of an “organic community” of which the original aspect belongs to the fact that it is initially based on the preliminary use the French language. In the second part, we will determine the nature of the links which appear between the problematic of the cohabitation of national languages (dialects) and the French in Cameroon. The third part has in charge the analysis of the understanding of French in Cameroon within developing the different functions this language takes up.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.