Diversités culturelles et construction identitaire chez les jeunes appartenant aux différents groupes ethniques au Kazakhstan : approche comparative

par Askar Jumageldinov

Thèse de doctorat en Psychologie sociale

Sous la direction de Mohamed Lahlou.

Soutenue le 17-12-2009

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Santé - Individu - Société (laboratoire) .

Le président du jury était Louis Ploton.

Le jury était composé de François Ruegg, Catherine Poujol, Isabelle Ohayon.


  • Résumé

    L’orientation essentielle de notre thèse concerne spécifiquement les relations intergroupes et les constructions identitaires en situation de pluralité culturelle, dans des contextes de changements sociaux importants et de ruptures idéologiques profondes. Nous nous intéressons au domaine particulier des sociétés post-soviétiques. Les changements politiques qui ont accompagné, au Kazakhstan, la chute du système en vigueur durant l’ex-URSS ont été à l’origine de nouvelles catégorisations sociales et ethniques : ethnie titulaire (Kazakhs) et non-titulaires (autres ethnies). Cette nouvelle classification a induit des changements importants au niveau des représentations de l’identité nationale et des rapports entre groupes ethniques. En effet, l’objectif idéologique du Kazakhstan est devenu celui de former une nouvelle nation sur la base de l'identité kazakhe mais celle-ci se heurte à l'opposition des groupes ethniques minoritaires et suscite l’élaboration des nouvelles stratégies identitaires destinée à réagir à la tendance d’unification de ce modèle Etat-Nation. Nous avons choisi pour notre étude la région centrale du Kazakhstan, où les contacts interculturels sont particulièrement soutenus du fait de la présence de plusieurs ethnies. Notre but est, en premier lieu, d’analyser les liens entre l’appartenance à un groupe ethnique donné et la construction de l’identité nationale ; et, en second lieu, l’effet de la construction identitaire sur les relations entre les différents groupes. Compte tenu de nos objectifs de recherche et des réalités du contexte sur lequel porte notre étude, nous avons retenu l’idée d’une méthodologie à la fois quantitative et qualitative : le questionnaire spécifiquement adapté à notre terrain et l’entretien semi-directif explicitant les variabilités interethniques. L’échantillon que nous avons retenu est composé de 371 jeunes âgés de 15 à 31 ans et représentatif des différents groupes ethniques en présence (Kazakhs, Russes et autres ethnies minoritaires).

  • Titre traduit

    Cultural diversity and identity construction amongst young people belonging to different ethnic groups in Kazakhstan : comparative approach


  • Résumé

    Our thesis is mainly orientated on relations between groups and the construction of identity in a situation of cultural plurality. These mechanisms are studied in a context of important social changes and deep ideological fractures. We will focus more specifically on the post Soviet societies. The fall of the political system of the former USSR led to political changes in Kazakhstan. From these changes originated a new social and ethnic organization : appointed ethnic groups (Kazakhs) and non appointed ethnic groups (others ethnic groups). This new classification led to some considerable changes in the representation of the national identity and the relations between ethnic groups. The new ideological objective of Kazakhstan was indeed to build a new nation based on the Kazakh identity. However it encountered the opposition of minority ethnic groups which encouraged the development of new identity strategies so as to react to the unification tendency of this State - Nation's model. For our study, we have chosen the centre region of Kazakhstan where cross cultural contacts are particularly important due to the presence of several ethnies. Firstly, our goal is to analyse the links between the belonging to an ethnic group and the construction of the national identity. Secondly, we will interest ourselves to the effects of identity construction on the relationships between the different ethnic groups. Considering our research objectives and the reality of the context on which was based our study, we applied a both qualitative and quantitative methodology: the questionnaire is specifically adapted to our field and the semi – directive interview explains the interethnic variabilities. Our sample is composed of 371 young people aged from 15 to 31 years old, who represent the different ethnic groups in presence (Kazakhs, Russian and others minorities ethnic groups).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.