Chéronée, du haut-archaïsme à l’Empire : contribution à l’histoire d’une cité béotienne

par Claire Grenet

Thèse de doctorat en Langues, histoire et civilisations des mondes anciens

Sous la direction de Georges Rougemont.

Soutenue le 27-11-2009

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Histoire, géographie, aménagement, urbanisme, archéologie, sciences politiques, sociologie, anthropologie (Lyon) , en partenariat avec Histoire et sources des mondes antiques : Institut Fernand Courby & Institut des sources chretiennes (laboratoire) .

Le président du jury était Denis Knoepfler.

Le jury était composé de Denis Rousset, Christophe Chandezon, Michèle Brunet.


  • Résumé

    Le présent travail est consacré à l’histoire d’une petite cité de Béotie, Chéronée, du haut-archaïsme à l’Empire. Chéronée est surtout connue pour les batailles qui ont eu lieu sur son territoire (ainsi les Grecs coalisés y furent défaits par Philippe de Macédoine en 338 av. J.-C.). Or les sources, notamment épigraphiques, permettent de restituer l’histoire de cette cité de la périphérie occidentale de la Béotie, que la géographie aurait pu rattacher naturellement à la Phocide voisine. On s’est donc interrogé sur la façon dont Chéronée s’est intégrée à l’ethnos béotien et aux structures de la confédération béotienne, dont elle devint un membre de plein droit à la fin du Ve siècle av. J.-C. On a aussi étudié les appartenances politiques successives de Chéronée, de sa soumission à Orchomène, dès l’époque archaïque sans doute, à son intégration dans l’Empire romain. Cité frontalière implantée sur une voie de circulation importante reliant la Grèce centrale à la Grèce du Nord, Chéronée fut en effet projetée, plus brutalement que d’autres cités peut-être, dans la « grande histoire ».L’étude se divise en trois parties. La première est une étude de géographie historique. La deuxième est une étude historique, découpée en quatre chapitres : la naissance de la cité (époque archaïque) ; l’accession de Chéronée au statut de cité indépendante et son intégration à la confédération béotienne (époque classique) ; Chéronée à l’époque du Koinon béotien hellénistique (335-171) ; Chéronée à l’heure de la domination romaine (171 av. J.-C. – IIIe s. ap. J.-C.). La troisième partie présente un catalogue des cultes de Chéronée, qui témoignent aussi de l’histoire et de l’identité de la cité.

  • Titre traduit

    Chaironeia, from archaic to Roman time : contribution to the history of a Boiotian city


  • Résumé

    This study is devoted to the story of a small Boiotian city, Chaironeia, from archaic to Roman time. Chaironeia is especially well known as a battlefield (for example, the Greeks were defeated there by Philipp of Macedonia in 338 B.C.). The source materials – in particular epigraphic materials – allow us to reconstruct the story of this city, which is situated in the West Boiotian periphery, and which geography could have associated with neighbouring Phocid. So we questioned the way Chaironeia integrated into the Boiotian ethnos and the Boiotian confederation, of which it became a full right member at the end of the 5th century B.C. We also studied its successive political memberships / belongings, from its submission to Orchomenos, probably as soon as archaic time, to its integration into the Roman Empire. As a border city, placed on an important road between Central and Northern Greece, Chaironeia was thrown into « great history », much more than other cities maybe.This study is divided into three parts. The first one is devoted to historical geography. The second one is devoted to the history of Chaironeia and is divided into four chapters : the origins of the city (archaic time) ; Chaironeia becoming an independent city and a member of the Boiotian confederation (classical time) ; Chaironeia at the age of the Boiotian hellenistic confederation (335-171) ; Chaironeia under Roman domination (171 B.C. –3d century A.D.). The third one presents a catalogue of the cults of Chaironeia, which also attest to the history and identity of the city.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.