Un traité d’amour tardif : le Précis des martyrs d’amour de Muġulṭāy

par Monica Tillier (Balda)

Thèse de doctorat en Linguistique, littérature et civilisation arabes

Sous la direction de Katia Zakharia.

Soutenue le 19-09-2009

à Lyon 2, dans le cadre de Lettres, langues, linguistique, arts, en partenariat avec Groupe de recherche sur la mediterrannee et le Moyen-Orient (laboratoire) .

Le président du jury était Julia Bray.

Le jury était composé de Jocelyne Dakhlia, Chérif Ferjani, Yves Gonzalez de Quijano, Geert Van Gelder.


  • Résumé

    Dans la littérature arabo-islamique médiévale, le thème de l’amour a été traité par un grand nombre d’ouvrages en prose. Un véritable genre littéraire des traités d’amour courtois s’est développé à partir du IIIe/IXe siècle. Si les débuts et l’“âge d’or” du genre ont déjà fait l’objet d’études, ses développements tardifs demeurent encore inexplorés. Le Wāḍiḥ al-mubīn fī ḏikr man ustušhida min al-muḥibbīn, écrit par Muġulṭāy (762/1361), présente à ce titre des caractères originaux. A travers l’analyse littéraire de ce texte, il apparaît en effet que le Wāḍiḥ, tout en s’appuyant sur le patrimoine littéraire sur l’amour courtois qui le précède, se fait porteur d’une conception tout à fait nouvelle du Ýišq (amour-passion) ainsi que d’une théorie originale du martyre par amour. Par les déclarations mêmes de son auteur, de même que par sa structure et par son contenu, l’ouvrage se présente comme un manuel de comportement à suivre. La conception de l’amour que l’ouvrage sous-tend constitue donc un véritable tournant dans l’histoire du genre. Le Wāḍiḥ est le seul ouvrage de ce type à avoir été censuré. Les raisons de l’hostilité que l’ouvrage a rencontrée auprès des autorités mameloukes sont à rechercher dans la “théorie de l’amour” prônée par Muġulṭāy. Elle ne se dégage pas seulement de sa longue introduction, mais transparaît aussi dans la comparaison entre les notices du Wāḍiḥ et celles d’autres ouvrages du patrimoine arabo-islamique médiéval. Tout en rapportant des aḫbār très connus, Muġulṭāy réussit à les refondre de manière novatrice. Il présente ses histoires d’amour et de mort comme matière à édifier ses lecteurs. Le comportement des amants mentionnés dans le Wāḍiḥ, qu’ils soient les victimes de l’amour profane (hétérosexuel ou homosexuel) ou de l’amour de Dieu, est toujours présenté comme exemplaire. Ses martyrs deviennent dès lors des modèles de conduite à suivre par tout bon musulman.

  • Titre traduit

    A late Treatise on Love : the Clear and Eloquent in Speaking of Those Lovers Who Became Martyrs


  • Résumé

    In medieval Arabic Islamic literature, the topic of love was treated in a quite big number of prose works. A true literary genre of courtly love treatises started to develop from the 3rd/9th century. While the first period and the “golden age” of this genre have already been quite intensely studied, its later development remains still unexplored. The al-Wāḍiḥ al-mubīn fī ḏikr man ustušhida min al-muḥibbīn written by Muġulṭāy (762/1361), even though it has its place among the treatises of this genre, has its own special features. The analysis of the text shows that, even if it is based on the traditional literary background of courtly love, the Wāḍiḥ defends a very new notion of passionate love and an original theory of martyrdom of love. Muġulṭāy presents his work as a handbook of good behaviour. A confirmation of this intention is to be found in the structure and the content of his treatise. Muġulṭāy’s approach of courtly love represents then a real turning point in the history of the gender. The Wāḍiḥ is the only courtly love treatise that has been censored by political and religious authorities. The reasons of the interdiction that has stricken the book are probably to be sought in Muġulṭāy’s theory of love. The author explains his theory’s main features in the introduction, but also in lover’s stories as the comparison between the aḫbār in the Wāḍiḥ and others books of Arabic literature shows. Even if the stories are very well known and have been told again and again, the fact that Muġulṭāy is presenting his histories like edification matter for his reader changes them in something really new. No difference is made between his lovers who can be the victims of God love as well as of profane love (heterosexual or homosexual). They are all martyrs and became the models of the behaviour that has to be followed by every good Muslim.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (475 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 461-470

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.