Élaboration d’une théorie des représentations culturelles des identités politiques : l’exemple de la politique culturelle du Front national de 1986 à 1998

par Audrey Fontana

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Bernard Lamizet.

Le jury était composé de Patrick Charaudeau, Jacques Walter.


  • Résumé

    Cette thèse s’inscrit dans le champ d’une réflexion qui se propose de penser la médiation culturelle comme une forme de représentation et d’expression des identités politiques. La thèse étudie plus particulièrement la politique culturelle du Front national entre 1986 et 1998. La première partie étudie, d’une façon générale, la relation indissociable entre culture et politique, en proposant une définition des politiques culturelles et de la médiation culturelle.Une seconde partie présente les caractéristiques de l’identité politique du F.N. : il s’agit d’un discours politique fondé sur l’exclusion de l’autre, sur une forme particulière d’expression de l’identité et, sur des modalités de sublimation des acteurs.La troisième partie porte sur les politiques culturelles mises en œuvre dans les villes de Vitrolles, Marignane, Orange et Toulon, lors de l’exercice effectif du pouvoir entre 1995 et 1998, en analysant les actions les plus caractéristiques de l’identité frontiste : le retrait de subventions municipales, la « censure » exercée au sein des bibliothèques municipales, etc… Ces actions expriment notamment la contestation du pouvoir d’Etat et proposent une approche spécifique de l’identité nationale.La quatrième partie propose une réflexion sur l’idéal politique et sur la place de l’imaginaire dans l’identité politique du F.N. L’idéologie du Front national repose sur un idéal politique fantasmé, dont la ligne directrice est de susciter le rassemblement par une stratégie qui revêt une forme de discours paranoïaque. La cinquième partie est consacrée aux références esthétiques et culturelles du Front National dans le champ de la médiation culturelle (arts plastiques, architecture, spectacle vivant, livre, musique, cinéma et audiovisuel).Les politiques culturelles du Front national expriment, ainsi, des fantasmes de persécution -le complot et la peur- qui s’inscrivent dans une dimension fantasmatique de l’identité politique du Front National.

  • Titre traduit

    Elaboration of a theory of the cultural representations of the political identities : the example of the cultural policy of the National Front from 1986 till 1998


  • Résumé

    This thesis joins in the field of a reflection, which suggests thinking of the cultural mediation as a shape of representation and expression of the political identities. The thesis studies more particularly the cultural policy of the National Front between 1986 and 1998 The first part studies, generally speaking the inseparable relation between culture and politics, by proposing a definition of cultural policies and cultural mediation.A second part presents the characteristics of the political identity of the F.N.: it is about a political speech based on the exclusion from the other one, on the particular shape of expression of the identity and, on the modalities of sublimation of the actors.The third part concerns cultural policies implemented in the cities of Vitrolles, Marignane, Orange and Toulon, during the actual exercise of the power between 1995 and 1998, by analyzing the most characteristic actions of the F.N.’ identity : the cancellariat of municipal subsidies, the "censorship" exercised within municipal libraries, etc. …These actions express in particular the contesting of the state power and propose a specific approach of the national identity.The fourth part proposes a reflection on the political ideal and on the place of the imagination in the political identity of the F.N. The ideology of the National Front rests on a fantasized political ideal, the guideline of which is to arouse the gathering by a strategy that dresses a shape of paranoiac speech.The fifth part is dedicated to the aesthetic and cultural references of the National Front in the field of the cultural mediation (plastic arts, architecture, live performance, edition, music, cinema and broadcasting).The cultural policies of the F.N. express, so, fantasies of persecution -the plot and the fear-, which join a fantastical dimension of the political identity of the National Front.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.