Un rôle protecteur contre le stress oxydant pour l’E3-Ubiquitine ligase c-Cbl : utilité comme marqueur pronostic des carcinomes

par Sadok Yakoub

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Daniel Régnier et de Éric Tabone.

Soutenue le 23-11-2009

à Lyon 1 , dans le cadre de École Doctorale Interdisciplinaire Sciences-Santé. (Villeurbanne) , en partenariat avec Génétique moléculaire, signalisation et cancer (laboratoire) .

Le président du jury était Serge Lebecque.

Le jury était composé de Mohamed Benahmed, Edmond Rock.

Les rapporteurs étaient Claude Beaudoin, Marc Aumercier.


  • Résumé

    Le travail présenté a porté sur l’analyse in vivo du proto-oncogène c-cbl, dont la forme connue est c-Cbl (p120cbl). Il s’agit d’une E3-Ubiquitine ligase et un poly-adaptateur moléculaire. Nous avons montré l’androgéno-dépendance de l’expression de c-Cbl dans les cellules germinales testiculaires et les cellules épithéliales de la prostate de rats et de souris. Nous avons montré la régulation anti-apoptotique exercée in vivo par la c-Cbl dans la prostate par comparaison des souris c-cbl invalidées ou non pour c-cbl (KO ou WT). L’effet exercé par c-cbl dans le testicule est pro-apoptotique (J.Cell Biol, 2005), que nous avons ultérieurement attribué à une nouvelle isoforme testiculaire de c-Cbl (Δ-c-Cbl). La comparaison des MEF KO et WT après induction d’apoptose par l’étoposide, a conforté l’effet anti-apoptotique exercée in vivo par c-Cbl dans la prostate. Elle a aussi montré la forte apoptose des MEF KO au peroxyde d’hydrogène : c-Cbl peut être considérée comme un protecteur du stress oxydant. L’intensité du stress oxydant associé aux cancers et leur forte résistance à l’apoptose sont des propriétés qui pourraient être reliées à c-Cbl. L’analyse in situ effectuée à partir de tumeurs congelées et de Tissue Microarrays (TMA) a montré une expression élevée de c-Cbl dans certains cancers, dont l’intensité pourrait correspondre à la gravité de l’atteinte anatomo-pathologique. La protéine c-Cbl est apparue être un marqueur d’agressivité du cancer de la prostate, probablement de l’ovaire, de l’utérus, du cerveau, du poumon, du colon et du rectum. Nous la considérons aussi comme une cible thérapeutique car, protecteur du stress oxydant, elle prendrait part à la résistance à l’apoptose des cellules tumorales. Un brevet a été déposé (2009, co-inventeurs : S.Yakoub et al). Un article rapportant ces résultats est en cours de soumission (S. Yakoub et al)

  • Titre traduit

    A protective role against oxidative stress for the E3-ubiquitin ligase c-Cbl : usefulness as a prognostic marker for carcinomas


  • Résumé

    This work has focused on the in vivo analysis of the proto-oncogene c-cbl, coding for c-Cbl (p120cbl). We demonstrated the androgen-dependency of c-Cbl in the testicular germ cells and the prostatic epithelial cells of rats and mice. We then identified the anti-apoptotic regulation exerted by p120cbl in the prostate, comparing mouse c-cbl KO and WT, unlike this exerted in the testis (J.Cell Biol, 2005). We reported this difference to the high expression in testis of a new c-Cbl isoform, Δc-Cbl. The comparison of MEF KO and WT allowed confirming the anti-apoptotic regulation to etoposide exerted by c-Cbl. A very high apoptotic effect was observed in MEF KO with H2O2: c-Cbl is a strong stress oxidative protector. Knowing the intensity of oxidative stress in several cancers and their particular resistance to apoptosis as well, the in situ analysis of these malignancies was made from frozen tumours and tissue microassays (TMA). c-Cbl was indeed highly expressed and its intensity appears to reflect the aggressiveness of the pathology. c-Cbl could then be considered as a marker of severity of prostate cancer but probably also ovary, uterus, brain, lung, colon and rectum. It can also be considered as a therapeutic target involved in resistance to apoptosis as a stress oxidative protector. A patent was filed in the United States (2009, co-inventors: S. Yakoub et al)

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (199 p.)
  • Annexes : Réf. bibliogr. p. 178-179

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.