Transfert du carbone au cours de l'infection du tournesol par le champignon nécrotophe B. Cinerea : des hexoses de la plante au mannitol fongique

par Thierry Dulermo

Thèse de doctorat en Microbiologie

Sous la direction de Pascale Cotton.

Soutenue en 2009

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Our work was completed on Botrytis cinerea, a necrotrophic ascomycete fungus. The first stage of our work consisted in drawing up an inventory of the soluble carbon metabolites present in partners of infection: Botrytis cinerea and sunflower cotyledons and to follow their evolution during the infection. During the colonization of the cotyledons of sunflower, hexoses from plant disappear, whereas mannitol of fungal origin is accumulated. In order to highlight the elements implied in the disappearance of hexoses in the plant, we sought genes potentially implied in the transport of hexoses in the genome of B. Cinerea. The bioinformatic analyses made it possible to characterize eighteen sequences like transmembrane proteins implied in the transport of hexoses. Transcriptional profiles of these genes indicate a great flexibility of expression during infection as during in vitro development. Once transported, plant’s hexoses are metabolized by fungi. In order to know to become to it hexoses, we followed their assimilation thanks to the use of marked sugars. This approach was coupled with an analysis of the way of synthesis of the mannitol, metabolite carbonaceous prevalent accumulated by B. Cinerea in answer to the assimilation of sugars. It exists two mannitol biosynthesis pathways in Ascomycetes fungi and the results obtained with B. Cinerea, propose new prospects of operation and make it possible to better determine the importance of each way in the metabolism of the mannitol

  • Titre traduit

    Dynamic carbon transfer during pathogenesis of sunflower by the necrotrophic fungus Botrytis cinerea : from plant hexoses to mannitol


  • Résumé

    Nos travaux ont été réalisés sur Botrytis cinerea, champignon nécrotrophe ascomycète. La première étape de notre travail a consisté à dresser un état des lieux des métabolites carbonés solubles présents chez les partenaires de l’infection : Botrytis cinerea et le cotylédons de tournesol et de suivre leur évolution au cours de l’infection. Au cours de la colonisation des cotylédons de tournesol, les hexoses d’origine végétale disparaissent, alors que du mannitol d’origine fongique est accumulé. Afin de mettre en évidence les éléments impliqués dans la disparition des hexoses dans la plante, nous avons recherché les gènes potentiellement impliqués dans le transport d’hexoses dans le génome de B. Cinerea. Les analyses bioinformatiques ont permis de caractériser dix-huit séquences comme des protéines transmembranaires impliquées dans le transport des hexoses. Les profils transcriptionnels de ces gènes indiquent une grande flexibilité d’expression aussi bien durant l’infection que pendant le développement in vitro du pathogène. Une fois transportés, les hexoses d’origine végétale sont métabolisés par le champignon. Afin de connaitre le devenir des hexoses, nous avons suivi leur assimilation grâce à l’utilisation de sucres marqués. Cette approche a été couplée à une analyse de la voie de synthèse du mannitol, métabolite carboné prédominant accumulé par B. Cinerea en réponse à l’assimilation des sucres. Il existe deux voies de biosynthèse du mannitol chez les champignons Ascomycètes et les résultats obtenus chez B. Cinerea, proposent de nouvelles perspectives de fonctionnement et permettent de mieux cerner l’importance de chacune des voies dans le métabolisme du mannitol

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (146 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 125-146

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2009/9bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.