Révolte et résignation dans le roman de l'après-guerre : 1945-1953

par Concilie Bigirimana

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Jacques Fontanille.

Soutenue en 2009

à Limoges , en partenariat avec Université de Limoges. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    La dichotomie "révolte/résignation" dans le roman de l'immédiat après-guerre (1945-1953) offre une possibilité de lecture parmi beaucoup d'autres. Selon le colloque qui s'est tenu à l'Ecole Normale Supérieure, les 3 et 4 octobre 2002, la recherche doctorale sur la littérature française du XXe siècle adopte un point du vue essentiellement thématique. A cette inquiétude purement littéraire s'ajoute l'observation de Denis Bertrand. A ses yeux, la sémiotique littéraire court le risque de ne satisfaire ni l'étude littéraire, ni la méthode sémiotique. En parlant de cette double interrogation, nous avons tâché de surmonter ces difficultés et notre travail a produit un résultat double. Envisagée sous sa portée sémiotique et méthodologique, cette étude est une contribution à l'expression figurative des passions. Sur le plan littéraire, elle prouve l'articulation entre une forme de vie propre à une période de la culture et de la société, d'une part, et des formes textuelles et narratives, d'autre part.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., (291f.)

Où se trouve cette thèse ?