De Jean Meckert à Jean Amila (1910-1995) : survivances du roman prolétarien dans le roman policier contemporain

par Pierre Gauyat

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Dominique Viart.

Soutenue en 2009

à Lille 3 .


  • Résumé

    Jean Meckert a commencé sa carrière littéraire en écrivant des romans de type populiste comme Les Coups. Cette littérature, importante dans les années trente, n'est guère plus d'actualité après la guerre et ses romans n'ont connu qu'un succès d'estime. M. Duhamel, le directeur de la collection policière des éditions Gallimard, la Série noire, lui propose d'écrire des romans policiers inspirés des romans noirs américains. En 1950, sous le pseudonyme de J. Amila, il fait paraître Y'a pas de bon Dieu !, et devient une valeur sûre de la littérature policière en France, et ce jusqu'en 1985 avec son dernier roman, Au balcon d'Hiroshima. En trente-cinq ans, il a publié dans la Série noire 21 titres qui s'inspirent des thèmes de la littérature prolétarienne qu'il a transposés au roman policier. Contemporain de L. Malet et de G. Simenon, il annonce le néo-polar qui arrive au début des années soixante-dix avec H. -P. Manchette, A. D. G. , J. Vautrin ou P. Siniac. Dans la décennie quatre-vingt, des auteurs comme F. H. Fajardie, T. Jonquet ou J. -B. Pouy, suivront la voie ouverte par J. Amila. Parmi eux, D. Daeninck revendique son héritage et contribue à la faire découvrir ; ainsi il retrouve sa place dans la littérature contemporaine auprès d'écrivains qui observent la société française en crise comme lui explorait les milieux ouvriers autrefois. Auteur polymorphe, J. Amila a également écrit plusieurs romans d'espionnage assez iconoclastes ainsi qu'un ouvrage de science-fiction et une enquête sur l'affaire Dominici. Il a aussi œuvré pour le théâtre et a collaboré au scénario et aux dialogues d'une dizaine de films. Il a encore novélisé deux films d'A. Cayatte et de C. Spaak

  • Titre traduit

    From Jean Meckert to Jean Amila (1910-1995) : survivals to proletarian novel in the contemporary detective novel


  • Résumé

    Jean Meckert began his literary career by writing novels of a populist kind, such as Les Coups. This literature was quite important in the thirties but became out of fashion after the war and his novels had a very limited success. M. Duhamel, then at the head of the detective series at the Gallimard Editions, La Série Noire, suggested him to write detective stories inspired by the American hardboiled novels. In 1950, under the pen name of J. Amila, he published Y'a pas de bon Dieu ! and became a true reference in the detective literature in France. He remained as such till 1985 with his last novel, Au balcon d'Hiroshima. Within thirty-five years he published twenty-one titles in La Série Noire collection. These books got their inspiration from the working-class literature that Meckert brought to the detective novel kind. As a contemporary of L. Malet and G. Simenon, he heralded the neo-whodunnit of the early seventies, which came to life with J. -P. Manchette, ADG, J. Vautrin or P. Siniac. In the eighties, writers as F. H. Fajardie, T. Jonquet or J. -B. Pouy followed the way opened up by J. Amila. Among them, D. Daeninckx claims his belonging to the trail and thus leads readers to rediscover Amila. Consequently, Amila finds a place again in present-day literature among writers who watch the French society in a crisis as he used to investigate the working class backgroubnd. A writer with many faces, J. Amila also wrote several iconoclastic spy novels, a science-fiction book and an enquiry about the Dominici affair. He worked for the theatre too and took part in the scripts and dialogues of ten films or so. He also novelized two films by A. Cayatte and C. Spaak

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Encrage à Amiens

Jean Meckert, dit Jean Amila : du roman prolétarien au roman noir contemporain


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(459 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie. Notes bibliographiques. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2009-38
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Encrage à Amiens

Informations

  • Sous le titre : Jean Meckert, dit Jean Amila : du roman prolétarien au roman noir contemporain
  • Dans la collection : Travaux , 56
  • Détails : 1 vol. (351 p.)
  • ISBN : 978-2-251-74247-2
  • Annexes : Bibliogr. p. [315]-344. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.