Caractérisation fonctionnelle des voies cellulaires détournées au cours de l'infection in vitro par les Yersinia : rôle de l'autophagie dans la survie intracellulaire de Yersinia pseudotuberculosis dans les macrophages

par Kévin Moreau

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire

Sous la direction de Frank Lafont.

Soutenue en 2009

à Lille 2 .


  • Résumé

    Un large spectre de bactéries pathogènes est capable d'interagir avec la cellule hôte via des microdomaines membranaires appelés radeaux lipidiques. Après l'invasion, certaines bactéries transitent vers la voie de l'autophagie. Dans ce travail, j'ai examiné le mécanisme d'entrée de la bactérie entéroinvasive Yersinia pseudotuberculosis dans les macrophages. Après avoir utilisés les radeaux lipidiques, la bactérie détourne la voie de l'autophagie pour se répliquer. Les autophagosomes contenant les bactéries présentent également des composants de ces microdomaines lipidiques. Lors de l'infection, la maturation de l'autophagosome est bloquée et l'inhibition de l'autophagie induit une mort cellulaire par apoptose. Cette étude présente un mécanisme original de subversion de la voie d'autophagie par un pathogène avec des conséquences majeurs sur la compréhension des mécanismes de défense et de l'immunité


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (274 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 233-267

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. BU Santé - Learning center.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50.379-2009-2-C
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 9159
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.