Création de connaissances et coordination : étude des pratiques dans cinq équipes-projets

par Xavier Weppe

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Alain Desreumaux et de Didier Cazal.

Soutenue le 03-12-2009

à Lille 1 .


  • Résumé

    Le management des connaissances est présenté aujourd’hui comme un enjeu majeur du fonctionnement des organisations. Il permettrait un développement des capacités d’innovation de la firme et participerait au développement de son avantage concurrentiel. Bien que la thématique du management des connaissances ait été fortement explorée ces dernières années, certaines questions restent ouvertes. L’une d’entre elles porte sur la relation entre la création de connaissances et le principe d’organisation (« organizing »). En effet, une très grande majorité des approches actuelles en Knowledge Management s’intéresse principalement aux systèmes de gestion des connaissances et aux communautés de pratique mais ne questionne pas l’impact des principes fondamentaux de l’organisation sur les processus de création, de partage, de mémorisation de la connaissance. Notre travail se situe donc au croisement de deux champs de recherches : la coordination intra-organisationnelle et la connaissance organisationnelle. Suite à une exploration hybride, nous avons formulé notre problématique comme suit : « Comment les membres d’une équipe-projet parviennent-ils à se coordonner et construire de nouvelles connaissances ? ». Trois questionnements sous-jacents apparaissent dans cette problématique : le premier porte sur les pratiques de création de connaissances, le second aborde les pratiques de coordination, et enfin la meilleure compréhension des pratiques de coordination et des pratiques de création de connaissances permet de poser la question de leur relation. Après avoir mené une revue de littérature multidisciplinaire sur la connaissance dans l’organisation afin de rendre compte de la variété des approches, nous présentons dans notre second chapitre de la littérature sur la coordination intra-organisationnelle. Après avoir identifié les défis méthodologiques liés à l’étude de la connaissance dans l’organisation, nous présentons notre méthodologie basée sur les principes de l’étude de cas et les conseils de la théorie de l’acteur-réseau. Nos deux derniers chapitres présentent les données empiriques et les résultats de notre recherche.

  • Titre traduit

    Knowing as practice and practices of coordination


  • Résumé

    Although knowledge management and organizational learning have been on the agenda for several years, some important questions remain unanswered. One of these questions is related to the link between organizing and learning. This thesis aims at understanding the links between practices of knowing and practices of “coordinating” in project teams. We especially study how collective coordination is crafted to deal with the impact of knowing and how the coordinated solutions arising from this coordination practice influence the next knowing practices. With the help of the Actor Network Theory (ANT), a longitudinal and qualitative study, five project teams explore the relation between learning activities and “networking” activities. Based on the findings of these five case studies, our conclusion points towards a view of coordination as a dynamic, socio-material, heterogeneous practices characterized by ongoing learning, transformations, and reconfigurations during “controversies”. Moreover, evidence is provided that the coordination mechanisms impacts the capacity of actors to create and share knowledge.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.