Habitats et communautés benthiques du bassin oriental de la Manche : état des lieux au début du XXIème siècle

par Aurélie Foveau

Thèse de doctorat en Géosciences, Ecologie, Paléontologie, Océanographie

Soutenue le 14-12-2009

à Lille 1 .


  • Résumé

    Cette étude est consacrée à la réactualisation de la distribution spatiale des communautésmacrobenthiques du bassin oriental de la Manche au début des années 2000, avec une comparaison avec cellesidentifiées par L. Cabioch et ses collaborateurs pour la période 1971-1976. La distribution des communautésmacrobenthiques étant régie pro parte par la couverture sédimentaire, la nature des fonds de la Mancheorientale a été caractérisée et cartographiée à partir de la classification de Folk pour les deux périodes étudiées.Une relative stabilité de la couverture sédimentaire a été mise en évidence : 69 % de la zone étudiée présentantpeu ou pas de changements. Ces observations ont été mises en relation avec l’hydrodynamisme, facteurdominant et structurant de la couverture sédimentaire en Manche. Les zones où un changement est observablese situent dans les baies, à la sortie des estuaires et à proximité des zones connues de bancs de sable. Ensuite,les communautés macrobenthiques ont été analysées séparément pour chaque période puis comparées. Il s’estcependant avéré que la comparaison stricte entre les deux périodes était rendue impossible en raisond’importantes différences méthodologiques. Néanmoins, l’analyse des représentations spatiales a révélé quequatre unités cénotiques semblaient pérennes dans le temps : (1) l’assemblage des sables moyens dunaires ; (2)l’assemblage des sables grossiers ; (3) l’assemblage des graviers plus ou moins ensablés et (4) l’assemblagedes cailloutis. Les analyses, réalisées sur les deux derniers assemblages ont montré que les différentes entitésgéographiques constituant ces assemblages sont distinctes à l’échelle du bassin oriental de la Manche. L’étudede la diversité biologique a montré que le bassin oriental de la Manche est une zone très riche (875 taxarécoltés sur 318 stations) et diversifiée (valeurs de l’indice de Shannon élevées : jusqu’à 6 bits). Cependant, larichesse spécifique reste sous-estimée. Enfin, la modélisation des habitats potentiels (volet prédictif de cetteétude) de 22 espèces d’invertébrés benthiques a été développée. Globalement, les modèles d’habitats présentéssont en accord avec les observations faites sur le terrain : la plupart des espèces choisies pour la modélisation(exception faite des espèces affines des sables moyens et des sables fins) exploitent donc au mieux leur habitat.

  • Titre traduit

    Macrobenthic habitats and communities in the eastern english channel : a state of the art study and survey at the beginning of the XXith century


  • Résumé

    This study is devoted in providing an updated knowledge on the macrobenthic community structureand biodiversity in the eastern English Channel in the early 2000s. Results obtained were compared withresults obtained by L. Cabioch and colleagues for the period of 1971-1976. The distribution of macrobenthiccommunities is highly governed by the sedimentary cover. The Folk classification was used for sedimentologyand mapping of bottom type characterization for the two study periods. A relative stability of the sedimentarycover was observed wherein 69% of the study area showed slight or no change in sedimentary cover in the last25 years. This is mainly due to the hydrodynamics in the area which is a dominant and structuring factor in theeastern English Channel. Variations were observed in bays, near the mouth of the estuaries and in the sandbank areas. The macrobenthic communities were studied separately for each period then compared. However,due to differences in methodologies applied for each period, considerable observations from comparativestudies were difficult to detect. Geographical mapping results revealed that four entities or communitiesseemed recurrent in time depending on sediment type associations: (1) average sand ; (2) coarse sand ; (3)sandy gravel and (4) pebbles. Analysis done on two latter sediment types showed that the various geographicalentities constituting associated communities are distinct at the scale of the eastern English Channel. Speciesdiversity, abundance and richness are significant with 875 taxa identified from 318 sampled sites, where thelatter is still considered underestimated. Finally, statistical methods were applied to modeling and prediction ofpotential habitats of 22 benthic invertebrates. Habitat modeling results obtained are in accordance with fieldobservations and showed that for the majority of considered species (average and fine sand-associated speciesexcluded) occupy their suitable niches/habitat.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.