Les élites culturelles dans les sociétés artistiques et littéraires à La Rochelle au XIXe siècle

par Aurore Hillairet

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Guy Martinière.

Soutenue en 2009

à La Rochelle .


  • Résumé

    Entre 1800 et 1914, trois générations se succèdent à la tête des sociétés artistiques et littéraires fondées à La Rochelle. La première, héritage du XVIIIè siècle, se maintient durant tout le premier tiers du XIXè siècle. Elle est relayée dans les années 1815 par la jeune génération montante qui impose sa domination jusque dans les années 1870. Celle-ci est secondée à partir des années 1850 par la troisième génération qui contrôle la culture artistique et littéraire jusqu'à la veille de la première guerre mondiale. Cette dernière n'est pas en rupture avec son aînée: même si les femmes ont désormais leur place, leur recrutement est très similaire. Ces hommes par leurs actions dans les sociétés savantes animent la vie culturelle rochelaise en organisant des manifestations temporaires: expositions artistiques, concerts, cours ou conférences. Ils marquent également de leur empreinte la ville par la fondation d'équipements culturels: musées de peinture et d'archéologie, bibliothèque, théâtre, ou de loisirs comme les bains de mer. La ville se transforme sous leurs actions par l'élévation de statues aux enfants célèbres du pays, le changement des noms des rues ou encore la restauration du patrimoine bâti. Ces hommes prennent une part active au développement des domaines artistiques et littéraires dans l'espoir de laisser une trace dans la mémoire de leurs concitoyens. Or tous sont tombés dans l'oubli. Notre travail a pour but de les faire sortir de l'ombre.

  • Titre traduit

    Cultural elites in the artistic and literary companies in La Rochelle during the XIXe century (1800-1914)


  • Résumé

    Between 1800 and 1914, three generations follow one another the head of the artistic and literary companies founded with La Rochelle. The first, heritage of the XVIIIe century, is maintained during all the first third of the XIXe century. It's relieved from the 1815's by the rising younger generation which impose its domination until the 1870's. It's assisted from the 1850's by the third generation which controls the artistic and literary culture until the first world war. This last one is not in rupture with its elder: ever if the women have their place now, their recruitment is very similar. These men by their actions in the learned societies animate the cultural life rochelaise by organizing temporary demonstrations: artistic cultural equipments: museums of painting and archeology, library, theatre, or of leisures like the sea bathings. The city changes under their actions by the rise of statues to the famous children of the country, the renaming of the streets or the restoration and the safeguard of the built inheritance. These men take an active share with the development of the artistic and literary fields in the hope to leave a trace in the memory of their fellow-citizens. However all fell into the lapse of memory. The purpose oh our work is to make them leave the shade.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (853 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. vol. 4, p. 34-106. Sources. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de La Rochelle. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.