Les écrivains-planteurs français de caoutchouc en Malaisie, 1905-1957

par Aurélia de Vathaire

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Guy Martinière.

Soutenue en 2009

à La Rochelle .


  • Résumé

    Entre 1905, arrivée du Charentais Henri Fauconnier et 1957, date de l’indépendance du pays, des Français choisissent de vivre en Malaisie britannique pour travailler dans des plantations d’hévéas, arbres à caoutchouc. Les premières plantations créees par Henri Fauconnier sont regroupées dans les années 1920 au sein de la Société Financière des Caoutchoucs (Socfin). Parmi ces planteurs de caoutchouc, trois sont devenus écrivains. Le premier, Henri Fauconnier (1879-1973) décrit dans son roman Malaisie, publié et couronné par le Prix Goncourt en 1930, l’aventure et l’esprit pionnier des premiers Français venus défricher la jungle et planter les premiers arbres à caoutchouc au début du siècle. Le second, Pierre Boulle (1912-1994), fait paraître en 1952 Le Sacrilège malais. Dénonçant les excès de l’organisation et de la hiérarchie des grandes sociétés de plantation européennes, il dépeint avec humour la vie des planteurs de caoutchouc en Malaisie durant les années 1930 et 1940. Le troisième, Pierre Lainé, est né en 1930. Arrivé en Malaisie en 1955, il raconte dans L’Oreiller en Porcelaine les dernières années de la période coloniale. Ces romans, qui ont la particularité d’être écrits par des « écrivains-planteurs de caoutchouc » français dépeignent donc des périodes différentes, et témoignent d’une volonté de décrire la Malaisie, à travers le monde de la plantation de caoutchouc. Ils permettent de s’interroger sur la perception et la représentation de la colonie par ces Français qui sont à la fois des acteurs et des observateurs de son développement.

  • Titre traduit

    ˜The œFrench writers-rubber planters in Malaya, 1905-1957


  • Résumé

    Between 1905, arrival of Henri Fauconnier, from Charente, and 1957, independence of the country, some Frenchmen chose to come to Malaya to work in rubber estates. The first plantations founded by Henri Fauconnier merged in 1920s into Socfin group (Societé Financière des Caoutchouc). Amongst these rubber planters, three became novelists. Henri Fauconnier (1879-1973), described in his novel The Soul of Malaya – published and awarded by the Goncourt Prize in 1930 – the adventure and the pioneer spirit of the first Frenchmen who cleared the jungle and planted the first rubber trees. The second one, Pierre Boulle (1912-1994), wrote in 1952 Sacrilege in Malaya. Denouncing the excessive bureaucratization and the rigid hierarchy in the large European plantation companies, he humourisly described the rubber planters’ life in Malaya in the 1930s and 1940s. The third one, Pierre Lainé, was born in 1930. Living in Malaya since 1955, he told in his novel L’Oreiller en Porcelaine (The Porcelain Pillow), the last years of colonial period. These novels, which describe different eras, are written by “writers-rubber planters” and show a common wish to depict Malaya through the rubber plantation world. These Frenchmen were both actors and observers of the British colony’s development. The study of their works and their lives will give an insight of the way they perceive and analyze it.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (317, 586 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 496-516. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de La Rochelle. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.