L' Hôpital-école de la marine de Rochefort (1788-1850) : architectonique médicale et physiologies sociales

par Grégory Beriet

Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Guy Martinière.

Soutenue en 2009

à La Rochelle .


  • Résumé

    Mis en service en 1788, l’hôpital-école de la marine de Rochefort se caractérise par une architecture novatrice, qui bouleverse l’exercice de la médecine navale. Combinant soins et connaissances médicales, formation scolaire et administration sanitaire, c’est par le biais de cet espace que la médicalisation de la ville de Rochefort se voit profondément renouvelée. Par sa structure pavillonnaire, inspirée notamment des infirmeries régimentaires de Plymouth, l’institution planifiée par l’ingénieur de marine Pierre Toufaire opère une distribution socio-spatiale des malades et des blessés extrêmement sophistiquée. Dans une ville particulièrement insalubre, ceinturée par les marais et sujette aux fièvres paludéennes afférentes à ces derniers, l’hôpital maritime devient le lieu du déploiement d’un savoir sur l’organisme d’une part, et sur le corps social d’autre part. Cette thèse a pour but d’analyser les incidences sociologiques de cet édifice sur les rapports entretenus entre les personnels de santé de la marine et leurs patients. Point de jonction entre les navires et la ville, les procédures de quarantaine et l’exercice quotidien de la thérapeutique, l’hôpital maritime de Rochefort se fait le réceptacle des maux qui parcourent la ville-arsenal et, dans le même temps, le lieu d’émergence d’un biopouvoir à l’heure de la médecine industrielle.

  • Titre traduit

    ˜The œHospital-school of the marine of Rochefort (1788-1850) : architectonic medical and social physiology


  • Résumé

    Opened in 1788, the naval hospital-school of Rochefort is characterized by an innovative architecture, which dramatically changed the practice of naval medicine. Combining medical care and knowledge, education and health administration, it brought deep changes to medical access to the city of Rochefort. This hospital, inspired in particular by the regimental infirmaries of Plymouth, was planned by the engineer Pierre Toufaire. It exhibits a very sophisticated social and spatial arrangement of the patients and the injured. In a particularly unhealthy city, surrounded by marshes and therefore prone to malaria, the naval hospital became the place where people applied their knowledge of both the human organism and the society. This thesis aims to analyze the sociological impact of this building on the relationships between the medical personnel of the navy and their patients. A link between ships and the city, as well as between the quarantine procedures and the everyday practice of medicine, the naval hospital-school of Rochefort became the point of convergence for the diseases which traversed the city as well as the place where new public health policies were born.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (300, 561, 787 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 717-787. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de La Rochelle. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.