Croissance et hiérarchie urbaines dans les pays émergents

par Alexandra Schaffar

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Maurice Catin et de Daniel Goeleven.

Soutenue en 2009

à La Réunion , en partenariat avec Université de Toulon (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est d'étudier l'évolution des hiérarchies urbaines et la nature de la croissance des villes dans les pays émergents, en s'appuyant sur les exemples de la Chine et de l'Inde entre 1981 et 2004. Cette période est marquée par des bouleversements profonds, tant sur un plan économique que sur un plan institutionnel pour les deux pays. Dans ce travail, la question de la nature de la croissance urbaine est analysée à travers la relation entre la taille d'une ville et sa croissance démographique. Si une telle relation existe, cela conduit à lier structurellement changement économique et mutation urbaine. Dans le cas inverse, les deux processus sont bien distincts, ce qui met en cause tout un pan de littérature qui se situe à l'intersection des sciences régionales et de l'économie du développement. Cette thèse montre que la croissance urbaine s'apparente à un processus aléatoire, sauf lorsqu'elle est institutionnellement canalisée, c'est-à-dire lorsque le législateur impose des restrictions dans les choix de déplacement et de migration des ménages et des firmes. Cela revient à démontrer que la croissance démographique de chaque ville est indépendante de sa taille, conformément à la loi de Gibrat. Sous un tel régime, un système urbain évolue à travers des changements dans l'ordre hiérarchique (les rangs) des différentes villes, tout en gardant sa structure hiérarchique d'ensemble fondamentalement stable dans le temps. Cette configuration valide la loi de Zipf pour les villes. Sur un plan empirique, les évolutions des hiérarchies urbaines chinoises et indiennes sont analysées à travers deux séries d'outils méthodologiques. En premier lieu, on cherche à caractériser la forme des distributions rang taille des villes, afin d'extraire un ensemble d'informations, concentrées dans la valeur du coefficient de hiérarchisation. On propose, alors, une analyse en coupe transversale, permettant de comparer l'état hiérarchique des distributions chinoise et indienne, à différentes dates, entre 1981 et 2004. En second lieu, on utilise un ensemble de méthodes paramétriques et non paramétriques pour étudier la nature de la croissance urbaine, en s'appuyant sur un panel plus réduit de villes des deux pays. On propose, alors, une analyse dynamique des hiérarchies urbaines, en se focalisant sur la question de la relation entre la taille et la croissance des villes. Cette problématique est développée en quatre chapitres. Le premier chapitre présente le modèle rang taille, le second l'applique sur les distributions des villes en Chine et en Inde, le troisième aborde les modèles de la croissance urbaine, tandis que le quatrième teste la nature de ce processus en Chine et en Inde. Par ce travail, cette thèse s'inscrit au prolongement d'un ensemble d'analyses engagées dans les sciences régionales contemporaines.

  • Titre traduit

    Urban growth and urban hierarchies in emerging countries


  • Résumé

    The aim of this thesis is to study the evolution of urban hierarchies and the nature of urban growth in the emerging countries, by focusing on the cases of China and India. According to this thesis, urban growth is a random growth process, except when institutionaly coordinated, that is, when legislation restrictions limit the firms and households' migration flows. This means that, in general, urban growth is independent from city size, which confirms Gibrat's law. In the long run, this leads in changes in the ranks of cities, when classified according to their size, but not in the hierarchical structure of the urban system, which follows Zip's law. The empirics of this thesis use two methodological sets : firsly, they apply the rank-size models in order to understand the evolutions of Chinese and Indian urban hierarchies between 1981 and 2004. Secondly, they use different parametrical and non parametrical tools, in order to analyse the nature of urban growth and, moreover, the relation between city-size and city-growth, for the two countries.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (321 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 287-310. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.