Une nouvelle approche pour la conception d'agents bimodaux pour l'imagerie par tomographie d'émissions de positrons

par Vincent Jamier

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Francis Marsais.

Soutenue le 17-09-2009

à Rouen, INSA, dans le cadre de Ecole Doctorale Normande de Chimie (Mont-Saint-Aignan Cedex), en partenariat avec LCOFH (laboratoire) .

Le président du jury était Louisa Barré.

Le jury était composé de Cyril Papamichaël.

Les rapporteurs étaient Suzanne Smith, Amaury Du Moulinet d'Hardemare.


  • Résumé

    Cette étude présente la conception d’agents pour la radiothérapie et la Tomographie par Emission de Positrons (TEP). Les agents bimodaux envisagés sont constitués de deux parties : la partie uracile et la partie diamsar (1,8-diamino-3,6,10,13,16,19- hexaazabicyclo[6.6.6]eicosane) qui complexerait le 64Cu2+ ou le 67Cu2+. Durant la conception de ces agents bimodaux, nous avons examiné indépendamment les deux parties. Dans un premier temps, l’introduction de différents groupements benzyliques sur les amines primaires du diamsar ont permis d’étudier les changements dans les propriétés de complexation des ions métalliques (Cu2+, Co2+ et Cd2+) par les ligands. Quant aux dérivés correspondant à la partie uracile, leur stabilité a été étudiée à pression atmosphérique puis dans un système de vide à très basse pression par entraînement dans un jet d’hélium. Lors de l’introduction à leur état gazeux par le jet d’hélium, aucune dissociation thermique ne fut observée par spectrométrie de masse couplée avec la technique de « time of flight ». La réussite de cette introduction démontre clairement que les études d’interactions entre l’électron ou le positron de basse énergie et ces dérivés de l’uracile peuvent être réalisées pour des études ultérieures de l’attachement dissociatif des électrons ou de l’annihilation de positron.

  • Titre traduit

    A new approach to the design of bimodal agents for positron emission tomography imaging


  • Résumé

    The design of PET-radiotherapy agent investigation is reported. These envisaged bimodal agents are based on two moieties: the uracil moiety and the diamsar (1,8-diamino-3,6,10,13,16,19-hexaazabicyclo[6.6.6]eicosane) moiety that could complex 64Cu2+ or 67Cu2+. In the design of bimodal agents, the two moieties are investigated independently. Firstly, diamsar derivatives with various benzyl groups linked to the primary amines are synthesized. Therefore, the influence of these changes on the complexation of metal ions (Cu2+, Co2+ and Cd2+) is established. In the other hand, the stability of the synthesized uracil derivatives is first investigated at atmospheric pressure followed by their introduction into a high vacuum system by seeding into a helium jet. Through time of flight mass spectroscopy (TOFMS), no thermal dissociation is observed in their gas phase during the heating phase of introduction in the helium jet. This successful introduction clearly demonstrates that interaction studies between low energy electron or positron and these uracil derivatives could be performed for dissociative electron attachment (DEA) or positron annihilation studies.



Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Rouen).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.