Évaluation auditive de sons rayonnés par une plaque vibrante à l'intérieur d'une cavité amortie : ajustement des efforts de calcul vibro-acoustique

par Arnaud Trollé

Thèse de doctorat en Acoustique

Sous la direction de Nacer Hamzaoui et de Catherine Marquis-Favre.

Soutenue en 2009

à Villeurbanne, INSA .


  • Résumé

    Les travaux traitent de l’ajustement des efforts de calcul vibro-acoustique dans le cadre d’une étude de qualité sonore sur un système vibro-acoustique dès le stade de la conception. Cette recherche d’ajustement est appliquée au système vibro-acoustique constitué d’une plaque vibrante couplée à une cavité amortie. Pour un calcul fréquentiel, un premier pas dans ce sens demande à ajuster deux paramètres de simulation importants : la fréquence maximale de calcul, puis le pas fréquentiel de calcul. En termes de contraintes perceptives, on cherche pour ces paramètres une valeur ajustée permettant de conserver les tendances qualitatives originellement établies à partir d’une évaluation auditive portant sur les sons réels rayonnés par la plaque dans la cavité. Les sons réels sont collectés via l’expérimentation sur un banc d’essai constitué d’une plaque en acier couplée à une cavité parallélépipédique ; ces sons correspondent au son rayonné par la plaque vibrante à l’intérieur de la cavité, enregistré dans diverses configurations structurales du système. Ces configurations impliquent différentes combinaisons des modalités prises par les 3 paramètres structuraux variables retenus : l’épaisseur de la plaque, les conditions de serrage de la plaque et les propriétés en absorption de la cavité. Les sons enregistrés sont ensuite soumis par paires à un jury d’auditeurs auxquels il est demandé d’évaluer leur dissimilarité et de donner un jugement de préférence. À partir de l’analyse des informations recueillies, des tendances qualitatives de référence sont établies, en termes d’espace perceptif de dissimilarité, d’espace perceptif de préférence et de classement de préférence. Dès lors, en travaillant à partir des sons enregistrés, le processus d’ajustement consiste, i) à déterminer, à partir d’un filtrage passe-bas appliqué aux sons, la fréquence de coupure ajustée qui permet de préserver les tendances qualitatives de référence, ii) à rechercher le pas fréquentiel ajusté, à imposer aux spectres des sons avant synthèse, qui permet de maintenir les tendances qualitatives précédemment établies


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XXI-191 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 181-190. Publication de l'auteur p.191

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc'INSA.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C.83(3569)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.