Proposition d'un modèle et d'un outil dédiés à la conception morphologique architecturale en phase esquisse

par Jean-Paul Wetzel

Thèse de doctorat en Architecture

Sous la direction de Jean-Claude Bignon.

Soutenue le 26-06-2009

à Vandoeuvre-les-Nancy, INPL , dans le cadre de IAEM - Ecole Doctorale Informatique, Automatique, Électronique - Électrotechnique, Mathématiques , en partenariat avec Centre de recherche en architecture et ingénierie (Nancy) (laboratoire) .

Le président du jury était Ye-Qiong Song.

Le jury était composé de Jean-Claude Bignon, Ye-Qiong Song, François Guéna, Gérard Héron, Farid Ameriane.

Les rapporteurs étaient Gérard Hégron, François Guéna.


  • Résumé

    Le renouveau actuel du vocabulaire formel dans l’univers des architectures dites « non standards » s’appuie largement sur l’utilisation de modeleurs tridimensionnels. Dans cette démarche de conception, la stratégie de modélisation d’objets relève moins de l’utilisation directe de la géométrie que de la formalisation d’une idée. En effet, le travail de recherche morphologique, de la forme idée à la forme visée, nécessite de nombreux ajustements incompatibles avec une démarche linéaire de modélisation géométrique. Nous émettons l’hypothèse que la genèse des formes résulte d’opérations successives de transformation de forme fondées sur des objectifs sémantiques et guidées par une ou plusieurs images mentales. Ce cheminement se fait par des variations importantes entre différents états de la forme et par de nombreux ajustements de cette forme. Pour répondre à ce processus itératif nous proposons une approche paramétrique de la modélisation qui s’appuie sur des modificateurs de forme de haut niveau. Nous nommons opérateurs morphologiques ces outils d’action sur la forme qui permettent à partir d’une fonction de transformation morphologique (bomber, torsader, plisser…) de trouver par différentes solutions alternatives et par ajustement une forme satisfaisante. Notre travail aborde plus spécifiquement les opérateurs plier, plisser, froisser

  • Titre traduit

    Proposition of a model and a tool to assist architectural morphological conception in early stage


  • Résumé

    The current renewal of formal vocabulary in the world of architecture, so-called “non-standard”, relies heavily on the use of three-dimensional modelers. In this design strategy, object modeling falls under the direct use of geometry as the formalization of an idea. Indeed work with such forms requires many adjustments incompatible with linear geometric modeling. We assume that the genesis of forms results from successive operations processing form that are founded on semantic objectives and guided by one or more mental images. This semantic path is a variation between different states of the form and numerous adjustments to the form. To formalize this iterative process, we propose a parametric approach based on high level modifiers of form. Morphological operators are action tools that allow finding a satisfactory form through a morphological transformation (bulging, twisting, pleating…) and adjustment. Keywords : morphological operator, 3D design, architectural conception


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.