De l'usage de จะ (/cà?/) dans la langue siamoiseDe l'usage de čha (/cà?/) dans la langue siamoise

par Michèle Conjeaud

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Gilles Delouche.

Soutenue en 2009

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    La thèse aborde le morphème /cà?/ dans une optique totalement différente de toutes celles des études faites jusqu'à ce jour sur ce morphème, tant en ce qui concerne son objectif que la méthodologie utilisée. Le but poursuivi n'est pas de placer /cà?/ dans l'une des grandes catégories grammaticales Temps, Aspect ou Modalité, mais d'essayer de trouver les règles qui gouvernent ses multiples usages. La méthodologie choisie est issue de la Théorie des Opérations Prédicatives et Énonciatives (TOPE) développée par Antoine Culioli et appliquée pour la première fois au thaï. En outre, une approche paradigmatique est utilisée afin d'obtenir les valeurs sémantiques de chaque occurence de /cà?/ du corpus aussi objectivement que possible. Ensuite, une analyse des résultats permet de déduire une "identité (forme schématique)" pour le morphème /cà?/ et d'expliquer comment il opère. En conclusion, la thèse soutenue par l'auteur est qu'à partir de l'interaction entre l'identité (FS), le co-texte et le contexte, les multiples valeurs sémantiques de /cà?/ qui s'appliquent au groupe verbal postposé sur lequel il porte deviennent compréhensibles et que, corrélativement, l'usage de /cà?/ par un non-Thaï devrait être facilité. D'un autre côté, en ce qui concerne la catégorisation gramaticale, l'identité (FS) obtenue avec ses trois variations montre que /cà?/ ne peut pas être considéré comme un marqueur de Temps. Néanmoins, si on admet que les Thaï conçoivent le Temps en se plaçant dans la métaphore "standing time", une telle conclusion n'est pas incompatible avec l'appellation "marquer de futur" donnée à /cà?/ dans la plupart des dictionnaires

  • Titre traduit

    About the use of (/cà?/) in the Siamese language


  • Résumé

    The thesis investigates the marker /cà?/ in a totally different way from all preceding studies, both in terms of its objective and also the methodology adopted. The aim is not to categorise /cà?/ as belonging to Tense, Aspect or Modality but to try to find rules which convey its multiple uses. THe methodology chosen comes from the Theory of Enunciative and Predicative Operations developed by Antoine Culioli, which has never before been applied to the Thai language. In addition, a paradigmatic method is used in order to obtain the semantic values of each occurrence of /cà?/ appearing in the corpus as objectively as possible. Subsequently, an analysis of the results allows us to infer an "identity (schematic form)" for the morpheme /cà?/ and explain how it operates. In conclusion, the theory put forward by the author is that the various semantic values of /cà?/ which act on the verbal group it precedes become intelligible through the interplay between identity (SF), co-text and context, and this should make it easier for non-Thai speakers to understand its use. Furthermore as far as grammatical categorisation is concerned, the obtained identity (SF), with its three variations, shows that /cà?/ cannot be considered a tense marker. Nevertheless, if we consider a Thai's conception of time to be framed by the "standing time" metaphor, such a conclusion is not incompatible with the definition of /cà?/ as a "future marker" given in most dictionaries

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (624 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.616
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.617
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.