Les effets du statut d'activité des femmes sur les pratiques culturelles maternelles et sur les loisirs des enfants

par Claire Létroublon

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Alain Chenu.

Soutenue en 2009

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Le statut d'activité a-t-il des effets sur les pratiques culturelles des mères de famille et sur les loisirs de leurs enfants ? En plus de considérer le statut d'activité comme une variable à part entière, les transformations de l'inactivité féminine, notamment le passage par l'emploi qui la caractérise désormais, sont prises en compte pour répondre à cette question. Le statut d'activité a des effets sur les pratiques culturelles des mères de famille, qui demeurent, par ailleurs, fortement hiérarchisées par le niveau de diplôme et le milieu social. Les loisirs des inactives sont largement centrés sur l'univers domestique et sur le foyer, qu'elles soient ou non passées par le marché du travail antérieurement, alors que celles des actives s'orientent davantage vers les sorties culturelles. Si les effets du statut d'activité sont relativement limités sur la nature des loisirs des enfants, qui portent la marque de l'origine sociale, ils sont plus marqués sur le rôle tenu par la mère. Les inactives anciennes actives se distinguent en étant les plus impliquées dans les loisirs de leurs enfants. Elles utilisent notamment les livres pour enfants comme des supports pédagogiques et non pour transmettre le goût pour la lecture comme le font les plus diplômées. Elles tentent ainsi de renforcer les activités éducatives, au détriment des activités domestiques, dans le modèle de la femme au foyer. Le passage par l'emploi des inactives a un moindre effet sur le rôle du père, qui est secondaire et plus particulièrement dans les ménages mono-actifs, et sur la division des rôles parentaux, qui est moins traditionnelle dans les ménages bi-actifs.

  • Titre traduit

    ˜The œeffects of the status of activity of the women on the maternal cultural practices and on the leisure activities of the children


  • Résumé

    The status of activity has it some effects on the cultural practices of the housewises and on the leisure activities of their children? Besides considering the status of activity as full variable, the transformations of the feminine inactivity, in particular the passage by the employment which characterizes her henceforth, are taken into account to try to answer this question. The status of activity has effects ont the cultural practices of the housewives, which remain, besides, strongly organized into a hierarchy by the level of diploma and the social environment. The leisure activities of the housewives are centred on the domestic universe and on the home, whom they are or not crossed by the labor market before, while of the working women turn more the cultural releases. If the effects of the status of activity are relatively limited on the nature of leisure activities of the children, which carry the mark of the social origin, they are more marked on the role held by the mother. Housewives who used to work distinguish themselves by being the most implied in the leisure activities of their children. They use in particular books for children as teaching aids and not to pass on the taste for the reading as make him the most awarded diploma. They so try to strengthen the educational activities, to the detriment of the domestic activities, in the model of the housewife. The passage by the employment of the housewives has a less effect on the role of the father, which is secondary and more particulary in the mono-active houseworks, and on the division of the parental roles which is less traditional in the bi-active houseworks.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (231 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 217-231

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.