State-building from the outside-in : international administrations and the perils of direct governance

par Nicolas Lemay-Hébert

Thèse de doctorat en Science politique. Relations internationales

Sous la direction de Bertrand Badie.

Soutenue en 2009

à Paris, Institut d'études politiques .

  • Titre traduit

    Les administrations internationales sous l'égide de l'ONU : entre contestation et résistance


  • Résumé

    La gouvernance directe par une administration internationale tend à créer une vague contestation locale au state-building conduit de l'extérieur. Dans ce contexte, nos recherches au Kosovo et au Timor-Leste démontrent que la réponse politique, soit la gouvernance directe des "États effondrés", ne semble pas à même de répondre aux défis sociaux posés par la reconstruction des capacités étatiques dans un contexte post-conflit. En d'autres mots, la gouvernance directe par une administration internationale est difficilement compatible avec l'objectif de créer et d'assurer la légitimité d'un projet de state-building conduit de l'extérieur. Si les aspects propres à la légitimité sont initialement mis de côté lors de la conception de la mission et la conduite du state-building sur le terrain, ils tendent néanmoins à réaffirmer leur présence et leur importance au cours de l'intervention. Que ce soit au Kosovo ou au Timor-Leste, l'ONU s'est rapidement retrouvée conronté à une crise de légitimité quant à sa présence sur le terrain. En effet, la légitimité initiale de l'intervention et de l'intervenant s'est rapidement évanouie avec l'exercise du mandat d'administration directe sur le terrain. La contestation sans précédents des acteurs locaux sur le terrain n'a d'égal que le niveau d'autorité effective exercée par l'administration internationale. Cette étude a démontré notamment que le Kosovo et le Timor-Leste représentent des tentatives sans précédents de state-building international, notamment en ce qui a trait à l'autorité déployée sur le terrain par l'acteur international. Dans ce contexte, certains mécanismes de responsabilisation de l'intervenant s'avèrent nécessaires.


  • Résumé

    Direct governance by an international administration tends to create a social backlash in a state-building context. In this regard, the contemporary international administration seems directly related to the mainstream conception of the state, state collapse and state-building. The political response, namely direct governance of “collapsed states,” seems unfit to correctly address the social challenges of postwar state-building. In other words, direct governance of war-torn territories is hardly compatible with the objective of fostering and nurturing legitimacy in an externally-led state-building project. The legitimacy aspects pertaining to state-building, if initially discarded in the setting-up and exercise of the peace mission’s mandate, will find a way to reaffirm themselves throughout the mission. In Kosovo as in Timor-Leste, the UN found itself embroiled in a deep legitimacy crises. Indeed, the missions’ legitimacy quickly withered away with the actual exercise of authority by the mission. The unprecedented contestation and resistance to the UN found in Kosovo and Timor-Leste is correlated with the equally unprecedented level of authority endowed to the peace mission, which translated into direct governance of the territories. This study has demonstrated that both Kosovo and Timor-Leste represent truly unprecedented attempts of state-building, not because of their mandate, but, more importantly, because their mandate has been translated into effective authority on the ground. In this context, accountability mechanisms can be instrumental in assuring a certain degree of trust between the international presence and the local population.    

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (604, 42 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 507-604 et f. 36-42

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.