Des combattants entre deux guerres : sociologie politique du métier des armes au Tchad

par Marielle Debos

Thèse de doctorat en Science politique. Relations internationales

Sous la direction de Guillaume Devin.

Soutenue en 2009

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Comment les armes deviennent-elles une forme ordinaire de la contestation et un mode de vie ? Fondée sur une enquête de terrain de dix mois au Tchad, la présente thèse a pour objectif de comprendre pourquoi et comment les armes sont devenues un métier, exercé alternativement ou simultanément dans les forces régulières, les mouvements rebelles et le banditisme de grand chemin. Nous problématisons comme un métier l’activité exercée par les individus qui vivent des armes et qui ont appris et développé des savoirs et savoir-faire ainsi que des registres de justification spécifiques, qui ont trait à la guerre et aux pratiques violentes d’extorsion. La démarche que nous proposons consiste à resituer les conflits dans une temporalité plus large pour étudier ce qui se joue hors des temps et des espaces de guerre. Nous montrons tout d’abord que si ce métier a été réinventé au fil des décennies sans jamais disparaître, c’est qu’il n’est pas uniquement lié à la guerre, mais aussi à une économie politique et à un mode de gouvernement marqués par la violence. Il apparaît ensuite que ce métier est régi par des règles et structuré par des frontières : la fongibilité des statuts de militaire, combattant et bandit de grand chemin n’empêche pas l’existence de puissantes hiérarchies sociales et politiques. Enfin, notre recherche nous amène à considérer les modes de gouvernement à l’œuvre au sein d’une armée paradoxalement non disciplinaire et d’un État façonné par une trajectoire historique violente. La sociologie politique du métier des armes souligne l’importance des éléments non directement articulés à la guerre pour analyser les conflits et les sorties de crise.

  • Titre traduit

    Inter-war combatants : a political sociology of the craft of arms in Chad


  • Résumé

    How does bearing arms become a regular form of expressing contestation and a way of life? Based on ten months of fieldwork carriedout in Chad, the objective of my dissertation research has been to understand why and how arms-bearing has become a craft practicedby soldiers, rebels, and road bandits. The boundaries among these statuses are blurred, such that they can be held alternately or simultaneously by a single individual. This thesis analyses as a craft the activities carried out by individuals, who live from the gun and who have learned and developed specific sets of knowledge and practical expertise, as well as modes of justification regarding war and violent extortion. My approach aims to situate conflicts within broader temporalities to understand what is at stake beyond times and spaces of war. First, I show that the craft of arms has been a social institution over the past century because it is linked not only to warbut also to a political economy and a mode of government, which are characterized by violence. Second, I argue that this craft isregulated by rules and boundaries: while the statuses of individuals are fluid, the military sphere itself is structured by powerful social and political hierarchies. Third, I reflect on how a paradoxically non-disciplinary army and a state shaped by a violent historical trajectory are governed. The political sociology of the craft of arms shows that patterns which are not directly linked to war are crucial to analyze conflicts and post-conflict situations.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Éditions Karthala à Paris

Le métier des armes au Tchad : le gouvernement de l'entre-guerres


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (474 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 400-438

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Les Afriques dans le monde (Pessac, Gironde).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : CEAN-TH-TC-248
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Éditions Karthala à Paris

Informations

  • Sous le titre : Le métier des armes au Tchad : le gouvernement de l'entre-guerres
  • Dans la collection : ˜les œAfriques
  • Détails : 1 vol. (256 p.)
  • Notes : Autre(s) tirage(s) : 2015.
  • ISBN : 978-2-8111-0626-3
  • Annexes : Notes bibliogr. Glossaire
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.