Les politiques nationales de sécurité à l'épreuve du changement : analyse comparative de l'évolution des politiques de sécurité de trois "pays neutres" (Autriche, Finlande, Suède)

par Sophie Enos-Attali

Thèse de doctorat en Science politique. Europe

Sous la direction de Nathalie Blanc-Noël.

Soutenue en 2009

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    L’analyse comparative des politiques de sécurité de l’Autriche de la Finlande et de la Suède, trois « petits » Etats européens de tradition neutre, révèle une convergence autour d’un modèle original associant non-alliance et participation active à la politique étrangère et de sécurité commune (PESC) de l’Union européenne et au partenariat pour la paix (PPP) de l’Alliance atlantique. Cette évolution en douceur traduit une adaptation à la configuration des relations internationales post-guerre froide en même temps qu’elle témoigne de l’ancrage de la neutralité dans les identités de sécurité autrichienne, finlandaise et suèdoise, appelant ainsi à nuancer l’idée – soutenue notamment par les réalistes – selon laquelle les petits pays détermineraient leur politique de sécurité avant tout en fonction de leur environnement international, auquel ils seraient particulièrement sensibles. La situation hybride des trois pays est rendue possible par la souplesse de fonctionnement de la PESC et du PPP, deux institutions qui imprègnent les Etats participants de leurs références cognitives tout en leur permettant de faire valoir leurs préférences nationales : profitant du processus d’interaction à l’œuvre au sein de l’UE et du PPP, Vienne, Helsinki et Stockholm sont ainsi parvenues à trouver un juste milieu entre les contraintes liées au nouvel ordre sécuritaire et leur attachement identitaire au principe de non-participation à des alliances militaires. Ce constat de l’impact de la PESC et du PPP sur les politiques nationales de sécurité des pays qui y prennent part conduit à réviser la lecture traditionnelle de l’intergouvernmentalisme comme frein à un approfondissement de l’intégration.

  • Titre traduit

    National security policies and change : a comparative analysis of the evolution of three "neutral states" security policies (Austria, Finland, Sweden)


  • Résumé

    The comparative analysis of Austria’s, Finland’s, and Sweden’s – three small European States with a tradition of neutrality – security policies reveals a convergence towards a hybrid model, which consists both in non-alliance and active participation to the Common Foreign and Security Policy (CFSP) of the European Union and to the Partnership for Peace (PFP) of NATO. Such a smooth evolution reflects an adaptation to the configuration of international relations after the cold war, as well as the entrenchment of neutrality in Austrian, Finnish, and Swedish security identities. This observation leads to qualify the common idea upon which the determination of small states’ security policies would rely mainly on international data. Being a source of flexibility, the governance of the CFSP and the PFP makes the choice of the three countries possible, since it enables them to point out their own preferences while they are influenced by the cognitive frame of the EU and NATO for security matters : exploiting the interactive process of the EU and of the PFP, Vienna, Helsinki and Stockholm have managed to find a golden mean between the constraints of the new international security order and their deep attachment to the principle of non-participation to military alliances. Such an impact of the CFSP and of the PFP on the national security policies of the countries that take part to them shows that integovernmentalism is not necessary a brake upon the deepening of integration within these institutions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (591 p.)
  • Annexes : Sources et bibliogr. p. 545-579

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre de documentation de l'école militaire (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.