Les associations de femmes arabes en Israël : actrices et enjeux de nouvelles formes de mobilisation palestinienne en Israël

par Elisabeth Marteu

Thèse de doctorat en Science politique. Sociologie politique et politiques publiques

Sous la direction de Mariette Sineau et de Renée Poznanski.


  • Résumé

    Les organisations de femmes offrent un cadre privilégié pour comprendre les transformations de la militance palestinienne en Israël et cerner les tensions entre lutte de genre et lutte nationale. Le développement en Israël d’associations féminines arabes dans les années 1990 trouve plusieurs origines, dont la pluralisation des forces extraparlementaires, l’engagement d’une nouvelle génération éduquée issue des classes moyennes et le soutien des bailleurs de fonds pour les programmes de genre. Cette rapide multiplication des espaces de mobilisation a participé de la diversification des répertoires d’action, allant de l’aide caritative locale, aux projets d’empowerment ou encore aux actions nationales et internationales de plaidoyer et de lobbying. Si les premières associations étaient souvent dirigées par des militantes du Parti communiste en Galilée, d’autres structures se créèrent dans le Triangle et la communauté bédouine du Néguev, par une jeune génération trouvant dans l’associatif un nouveau marché du travail. Ce processus de professionnalisation, fondé sur la critique de la politique conventionnelle et articulant parfois un discours féministe réformiste, fut accusé de dépolitiser et de diviser la lutte nationale palestinienne. De leur côté, les associations féminines islamiques jouent elles de la proximité et du social, servant les intérêts d’un mouvement politique se posant comme alternative à l’Etat israélien et défendant une mobilisation islamonationaliste transfrontalière. Les associations de femmes illustrent ainsi une mobilisation arabe tiraillée entre négociation citoyenne et résistance, voire évitement communautaire au sein de l’Etat israélien.

  • Titre traduit

    Arab women's associations in Israel : actors and stakes of new forms of Palestinian mobilization in Israel


  • Résumé

    Women’s associations provide an interesting framework to understand transformations of Palestinian militancy in Israel and the tensions between gendered and national struggles. Development of Arab women’s organizations in Israel in the 1990s has different reasons, such as the pluralization of extra parliamentary forces, the involvement of a new educated and middle class generation, and the donors’ support for gender-oriented programmes. This multiplication of spaces of mobilization influenced the diversification of repertoires of action, from local charitable aid, to empowerment projects, or national and international campaigns of advocacy and lobbying. The first women’s organizations were mostly directed by activists from the Communist Party in Galilee. Other structures developed later in the Triangle and within the Negev Bedouin community, offering a new labor market for the young generation. This process of professionalization, connected with the critics of conventional politics and some reformist feminist ideas, has been accused of national depoliticization and division of the Palestinian national struggle. Islamic women’s associations, for their part, articulate social and proximity, and serve the interests of a political movement that aims to be an alternative to the Israeli State and defends a transnational islamonationalist mobilization. Women’s associations illustrate an Arab mobilization torn between citizen negotiation and resistance or communal escapism in the Israeli State.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (510 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 469-494

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque de l'UFR de Science politique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.