L'apprentissage du lexique et des suffixes évaluatifs en italien LE : la production écrite et la compréhension orale à partir d'images chez des étudiants francophones

par Omar Colombo

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Christian Degache et de Elisabetta Carpitelli.

Soutenue en 2009

à l'Université Stendhal (Grenoble) .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nous nous intéressons aux besoins langagiers de l'apprentissage des suffixes évaluatifs de l'italien actuel, en compréhension orale comme en production écrite. Le domaine est l'acquisition lexicale en italien langue étrangère. L'objet de recherche est la dérivation lexicale et surtout nominale. Nous nous positionnons sur le plan de l'apprentissage et du réemploi des noms suffixés par les évaluatifs. Nous considérons les aspects linguistiques, psycholinguistiques et didactiques pour dégager les besoins langagiers des apprenants d'italien LE et LC : l'apprentissage et l'emploi des noms suffixés par la morphologie évaluative. Nous voulons mettre en évidence les besoins d’un apprenant débutant (de niveau A1) et d'un apprenant intermédiaire/avancé (de niveau A2/B1). Le côté pédagogique pourra ainsi prendre sa place dans cette recherche : comment répondre pédagogiquement aux besoins et aux difficultés des étudiants ? Selon nos résultats, la catégorie syntaxique qui se prête le plus à l’évaluation est la nominale. À la différence du procédé diachronique (par ex. , pantaloncini " shorts " ) le procédé synchronique (omino " homme petit ") s'est avéré moins important car il peut être remplacé par des tournures syntaxiques (piccolo uomo). Les apprenants affichent leur connaissance des diminutifs -ino et -etto, employés de façon appropriée en ce qui concerne le sémantisme quantitatif (la petitesse), ce qui explique l'hypergénéralisation des formations X-ino et du suffixe -ino ; tandis que l’augmentatif - one est utilisé souvent de façon non appropriée, en confondant son sémantisme typique, la grandeur, avec son antonyme, la petitesse (par ex. , *pallone/*ballone " ballon" pour palloncino "petit ballon") ; le péjoratif —accio est employé rarement et parfois de manière non appropriée ; le recours non fréquent au cumul suffixal, à l'infixe et à l'allomorphe de la base affirment leur difficulté morphosémantique et de gestion cognitive pour des apprenants en italien LE.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (595 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. [422]-438

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2009/48
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.