Sartre e Pirandello

par Ernesto Vandelli

Thèse de doctorat en Études romanes. Études italiennes

Sous la direction de Enzo Neppi.

Soutenue en 2009

à l'Université Stendhal (Grenoble) en cotutelle avec Siena .

  • Titre traduit

    Sartre and Pirandello


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les dettes contractées par la dramaturgie sartrienne à l'égard du théâtre de Pirandello, particulièrement visibles dans Les Séquestrés d'Altona, ont été signalées depuis longtemps. Notre confrontation entre le drame de Franz et celui de Enrico IV, qu'on a utilisé aussi pour mettre en evidence les positions tenues par Sartre et Pirandello à l'égard du problème de la folie, a réaffirmé et souligné cette influence pirandellienne sur le théâtre sartrien déjà bien documentée. Mais avec notre étude on a essayé surtout de prouver que la connaissance de Sartre ne se limitait pas au seul théâtre de l'auteur sicilien et que l'influence de Pirandello a touché aussi la narrative et la pensée philosophique de l'auteur français. On a montré avant tout que La Nausée est pleine de références soit à Uno, nessuno e centomila que à Quaderni di Serafino Gubbio operatore. Attiré par le monde du cinéma présenté dans ce dernier roman, Sartre semble en avoir repris et transféré dans La Nausée la structure, la stylisation de certains personnages, le climat, et plusieurs argumentations. Dans Quaderni di Serafino. . . On trouve aussi l'épisode de la maladie du baron Nuti qui à notre avis à fourni à Sartre l'idée pour sa nouvelle La Chambre: les similitudes entre ce deux textes au fait sont plutôt frappantes. Et puis dans La Nausée il y a un face à face de Roquentin avec le miroir et un discours sur les couleurs qui semblent presque une photocopie d'épisodes presents dans Uno, nessuno e centomila. Les conclusions que cet autre roman pirandellien exhibe à propos de notre corps et de notre identité personnelle, ainsi que sur notre contingence fondamentale, trouvent aussi une étonnante correspondence avec certaines affirmations présentes dans L'Être et le néant. De même que les mésaventures avec le regard des autres et son pouvoir objectivant du protagoniste pirandellien Moscarda semblent anticiper les points fondamentaux de la phénoménologie du regard contenue dans cet essai sartrien. La sensibilité exacerbée vis à vis du regard des autres que présente un autre personnage sartrien, Daniel, semble aussi avoir été modelé sur le comportement de Moscarda, dont Daniel reprend également, comme hypothèse, la solution finale: une immersion totale dans la nature. En plus, l'idée du mariage de Daniel avec une femme enceinte d'un autre homme pourrait dériver de l'histoire de Baldovino, protagoniste de Il piacere dell'onestà, drame pirandellien que Sartre connaissait surement très bien. Ce drame nous a servi pour mettre en evidence un autre point de contact entre l'œuvre de Sartre et celle de Pirandello: les constantes préoccupations d'ordre moral, omniprésentes dans les textes de ces deux auteurs de même que le thème du déracinement. Plus en general, nous pensons que Sartre s'est bien reconnu dans le fond existentialiste de la pensée de Pirandello, qu'il a absorbé et transmis dans ses textes, de façon qu'on peut certainement parler d'un "pirandellisme sartrien".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (420 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 415-420

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2009/20

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.