La langue française aux îles du Cap-Vert : réalités et perspectives de politique et planification linguistiques et éducatives

par Paul Mendes

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de François Mangenot.

Soutenue en 2009

à l'Université Stendhal (Grenoble) .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜The œfrench language in Cape Verde : realities and perspectives of language and educational policies and planning


  • Résumé

    La langue française au Cap-Vert, de la découverte de l'archipel à nos jours, a connu une évolution jamais réellement étudiée dans son intégralité. Une analyse diachronique et synchronique de cette évolution permet de faire ressortir un ensemble de facteurs qui ont déterminé et qui déterminent les diverses réalités auxquelles est soumise cette langue dans le contexte capverdien. On relève parmi ces facteurs la présence sur l'archipel de locuteurs et de structures francophones et de leurs actions conscientes ou inconscientes en faveur ou au détriment du développement du français dans le pays. Parallèlement à cette situation, il y a également deux autres paramètres non moins importants que sont, d'une part, les politiques et planifications linguistiques et éducatives mises en place et développées par qui de droit et qui concernent, en particulier, la langue française sur l'archipel, et d'autre part, les différentes représentations de cette langue qui émanent de certaines catégories de la population et de structures de la société capverdienne. Ces différents facteurs et paramètres expliquent en grande partie les réalités auxquelles est soumise la langue française sur l'archipel. A leur tour, ces réalités vont agir sur la courbe d'évolution de cette langue du fait des impacts qu'elles vont avoir sur son processus d'enseignement/apprentissage mais aussi sur la formation des enseignants de cette langue (qui, dans le contexte capverdien, constituent les deux principaux piliers soutenant toute véritable politique de développement du français langue étrangère). Ces impacts peuvent être positifs et ou négatifs et par conséquent favoriser ou porter préjudice au développement réel du français dans le pays. Conscients des liens d'interdépendance (conscients ou inconscients) qui lient ces agents entre eux et aux situations intervenant directement ou indirectement dans le développement de la langue française sur l'archipel, nous jugeons important, voire indispensable, d'agir en amont sur les facteurs et paramètres initialement présentés afin de favoriser l'émergence de conditions optimales pouvant faciliter le développement ci-dessus mentionné.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (420 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 316-322

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2009/17
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.