Praxéologie de Tadeusz Kotarbinski : enjeux descriptifs et normatifs en philosophie de l'action et en éthique

par Anna Zielinska

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Denis Vernant et de Jan Woleński.

Soutenue en 2009

à Grenoble 2 en cotutelle avec l'Uniwersytet Jagiellonski, Krakow .


  • Résumé

    Pendant longtemps, la philosophie a considéré l'action comme l'un des attributs, guère essentiel, de l'homme. Le XIXe siècle fut marqué par la fascination pour cette notion, qui, chez les hégéliens, prit une dimension mystique. La seconde moitié du XIXe siècle, avec le développement des sciences et des techniques, fit évoluer l'intérêt accordé à l’action individuelle vers la co-action (action coopérative). Le présent travail tente de réunir des éléments permettant de rendre compte du passage vers ce qui est identifié comme paradigme actionnel (en opposition au paradigme représentationnel). Dans ce contexte, plusieurs penseurs ont tenté depuis d'élaborer une théorie de l'action, aussi bien en philosophie que dans les autres sciences humaines et sociales. La praxéologie de Tadeusz Kotarbiński fut l'une des tentatives les plus cohérentes pour formuler une telle théorie au sein du nouveau paradigme. Cette entreprise, malgré sa rigueur et sa lucidité philosophique (ou peut-être à cause de celles-ci), échoua. Notre étude vise à examiner les origines de cet échec pour sauver les éléments les plus précieux de la praxéologie et les placer dans un cadre dans lequel ils peuvent être employés à profit : celui de la normativité propre à la philosophie. Ce parcours nous permettra de proposer une réflexion sur le travail grammatical effectué par cette dernière discipline dont les exemples se trouvent d'un côté dans l’œuvre de Kotarbiński, et, de l'autre, dans les textes de Ludwig Wittgenstein, J. L. Austin, ou Jonathan Dancy. La thèse principale défendue ici consiste à signaler que le passage du paradigme représentationnel vers le paradigme actionnel dans la philosophie du langage a rendu cette dernière capable de supplanter la théorie de l'action recherchée par bien de philosophes.

  • Titre traduit

    Tadeusz Kotarbinski's praxiology : descriptiveand normative elements in ethics and the philosophy of action


  • Résumé

    Philosophy, over a long period of time, considered action to be a merely secondary attribute of man. It was only in the XIXth century that action gained attention, and even took on a quasi-mystical dimension among Hegelians. In the second half of the XIXth century, in light of the scientific and technical development in Europe, the study of an individual's action came to be conceived in terms of an interest in cooperation. This dissertation aims at unifying these trends in order to give a synoptic picture of what we may call a practical, as opposed to a representational, paradigm in the study of man. Working within the new paradigm, many thinkers tried to elaborate a theory of action, both in philosophy and in other social and human sciences. Tadeusz Kotarbiński's praxiology was one of the most thoroughgoing attempts to formulate such a theory. Despite its rigour and its philosophical lucidity (or maybe because of them), Kotarbiński's endeavour failed. Our enquiry here involves an examination of the origins of this failure. We will argue that, despite its overall failure, some of the most important elements of Kotarbiński's praxiology deserve to be preserved and that they stand as important contributions to our understanding of the normativity proper to philosophy. Kotarbiński's praxiology laid the foundations for a specifically grammatical conception of philosophy's normativity, a conception to be found in the work of Wittgenstein, Austin and Dancy, but already present in Kotarbiński's writings. The main idea defended here is the following: the passage from the representational to the practical paradigm in the philosophy of language enabled the philosophy of language to take the place of the theory action, a development central to the concerns of philosophy in the XXth century.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (500 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 477-496. Index.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2009/46
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.